Nostalgie : retour sur la carrière de Jules Bocandé

Nostalgie : retour sur la carrière de Jules Bocandé

Texte alternatif de la bannière

Il y a de ces joueurs qu’on ne peut oublier. Ils ont su marquer les esprits ainsi que leur génération.

D’autres continuent d’ailleurs de se faire de l’argent à travers les résultats des matchs en pariant ici. Au nombre de ces joueurs, on peut citer le regretté Jules François Bocandé.

C’est avec un immense plaisir que nous invitons aujourd’hui à (re)découvrir ce grand nom du football. Jules Bocandé : à l’état civil Jules-François Bertrand Bocandé est un footballeur d’origine Sénégalaise. C’est un 25 novembre 1958 qu’il voit le jour à Ziguinchor, au Sénégal. Ce grand gaillard 1,86 mètres pour 79 kg a su s’imposer au monde merveilleux du football. Il a d’abord joué au poste d’attaquant, puis, plus tard, a été entraîneur du Steve Biko Football Club.


On l’a souvent surnommé au cours de carrière « capitaine fracasse » en raison des nombreux buts qu’il n’a cessé d’empiler. C’est en 2012, le 8 mai, ce joueur tant apprécié, a rendu l’âme des suites d’une opération chirurgicale. Jules Bocandé : les débuts. C’est au Casa Sports de Ziguinchor que Jules Bocandé fait ses débuts dans le monde footballistique. Grâce à ses capacités physiques et techniques hors normes, il fut rapidement surclassé.

Certes, à ses débuts, le jeune attaquant ne faisait qu’arpenter les pelouses des championnats. Il a pu toutefois, à l’âge de 20 ans, participer à la Coupe du Sénégal. C’est à sa seconde participation à cette compétition qu’un drame fut joué. En effet, lors du match retour, l’arbitre lui a refusé un but pour hors-jeu. Jules Bocandé, furieux, avait alors décroché un croche-pied à ce dernier. Ce malencontreux geste lui a valu d’être exclu à vie de toute compétition au Sénégal. Une sanction qui sera réduite plus tard, à un an d’absence.

Et parce que l’équipe nationale avait besoin de ses talents pour disputer les éliminatoires de la coupe du monde 1982, Jules Bocandé fut gracié.
Ayant gardé un goût amer de cette période, le jeune joueur décide alors de s’expatrier en Europe où il pensait trouver mieux. Jules Bocandé : le parcours européen. À 22 ans, le jeune attaquant décide alors de suivre un ami de la famille et de rejoindre la Belgique. Une fois en Belgique, c’est en troisième division belge que Jules Bocandé évolue plus précisément au sein du club Tournai. Peu habitué aux conditions climatiques européennes et à un si grand éloignement avec sa famille, le joueur avait eu le désir de retourner aux bercails.

Grâce au soutien de sa mère, le Sénégalais a pu s’acclimater à son nouveau mode de vie. Il a réussi à réaliser des performances remarquables qui, très vite, ont attiré l’attention de certains recruteurs belges. Il a passé des tests qui n’ont pas été concluants parce que le Sénégalais ne voulait pas jouer en réserve et que c’étaient les seules places disponibles. Grâce à sa persévérance et à son talent, Jules Bocandé a pu signer un contrat et évolué dans la première division belge au sein du club Seraing. Il a été soufflé par les Grenats au club Seraing.


Jules Bocandé a joué dans plusieurs équipes notamment le FC Metz, le PSG, le RC Lens et pour l’équipe nationale du Sénégal, son pays d’origine. Jules Bocandé : les performances Jules Bocandé fut en 1979 vainqueur de la Casa Sport, la coupe du Sénégal. L’année qui a suivi, il a été finaliste de la même compétition. La même année et pendant deux ans, il a fait partie de Tournai en Belgique où il s’est expatrié. De 1982 à 1984, on a pu voir le jeune Sénégalais joué dans l’équipe de Seraing. Durant cette période, il a totalisé 20 buts marqués en 58 matchs.

De 1984 à 1986, il a marqué 33 buts en 61 matchs au sein du Metz en France. Entre 1986 et 1987, Jules Bocandé à jouer dans l’équipe du PSG. En 38 matchs, il a pu marquer 6 buts. Il a marqué 25 buts en 98 matchs entre 1987 et 1991 où il a joué au sein de l’équipe de Nice en France. Toujours en France, mais cette fois-ci dans l’équipe de Lens, le Sénégalais a marqué entre 1991 et 1992 6 buts en 26 matchs.Il est retourné en Belgique entre 1992 et 1993 où il a joué 6 matchs à Alost et a marqué 3 buts.

Laisser un commentaire