Diamniadio: Macky Sall prévient les étudiants contre des envies de grève et menace

L’institut national du pétrole et du gaz du Sénégal a ouvert ses portes. Hier, en recevant la première promotion du mastère spécialisé en ingénierie pétrolière et gazière, le chef de l’Etat du Sénégal a été très clair. Contrairement à la gangrène qui sévit dans les facultés et autres écoles de formations du pays, Macky Sall ne veut pas entendre de grève au sein de l’institut national du pétrole et du gaz. D’ailleurs, il veut que cette clause soit inscrite dans la charte à la quelle doit adhérer tous les candidats au mastère de l’INPG.

La cérémonie de présentation de la première génération du mastère en pétrole et gaz de l’INPG a vécue. Hier, devant un panel composé de tout ce que le Sénégal compte d’acteurs politiques, économiques, culturels et cultuels, le président Macky Sall a souhaité la bienvenue aux pionniers de l’ingénierie pétrolière au Sénégal. Face à ces étudiants sélectionnés, pour la plupart de l’école polytechnique de Thiès, de Dakar et des grandes universités occidentales, le président Macky Sall a dit toute sa satisfaction de voir l’intérêt que cette filière a suscité chez les étudiants.

Même si elle s’attendait à voir un rush de candidatures, la nouvelle direction de l’INPG -en construction- n’espérait pas assister à un tel engouement des étudiants pour faire partie de sa première promotion. Au total, ce sont 2200 candidats qui se sont présentés pour, seulement, 22 places. Conscient de la difficulté qui a dirigé le choix du jury ayant procédé au tri des profils, le chef de l’Etat s’est dit confiant quant à la capacité de ces pionniers du pétrole à relever le défi de l’industrialisation du Sénégal.

Aussi, échaudé par la politisation des masses étudiantes dans toutes facultés du pays, le président de la République a mis en garde les étudiants de l’INPG contre des revendications syndicales. « Chassez tout esprit de revendication, de contestation, vous n’êtes pas là pour ça. Vous êtes là pour être des produits de qualité, pour l’avenir de la nation. D’ailleurs, pour l’Ipng, j’avais demandé à ce qu’on inscrive, dans les statuts, qu’il n’y a pas de droits de grève. A l’entrée, et pour être un pensionnaire, vous devez renoncer à ce droit« , a déclaré Macky Sall à l’endroit des étudiants.

Bien que faite sur un ton léger, cette mise en garde du chef de l’Etat a été saluée par une salve d’applaudissement et de fous rires poussant l’orateur à rappeler qu’il ne blaguait pas sur ce point. Pour le président Macky Sall, « si on veut construire une industrie moderne et capable de concurrencer avec les autres, les futurs cadres doivent se départir de ces considérations sociales qui retardent fortement l’économie nationale. » Aussi, le président Macky Sall s’est dit heureux de l’attrait du pétrole sénégalais auprès des multinationales. « J’espère qu’en 2021, ils nous livreront les premiers barils made in Sénégal« , a conclu le chef de l’Etat.

 

Laisser un commentaire