Aya Nakamura, étoile montante du R’n’B, fait chavirer le cœur du public de Roubais

Aya Nakamura, étoile montante du R’n’B

0

Mercredi a eu lieu la troisième édition du Hip-hop summer, au parc du Nouveau-Monde. En vedette, une certaine Aya Nakamura, un nom à retenir.

Chose promise, chose due. Retenue à Bamako, Aya Nakamura n’avait pu être présente au concert organisé par l’association Damas au parc des Sports en juillet. Ce n’était que partie remise. La sensation R’n’B du moment était au parc du Nouveau-Monde mercredi en début de soirée. Les fans ont pu apprécier l’étendue du talent de la chanteuse d’origine malienne.

Après avoir fait un tabac sur les réseaux sociaux, la belle Francilienne a dévoilé des titres au son qui mêle sonorités africaines et musiques urbaines. Une incursion rafraîchissante en terre roubaisienne. Pas de doute, Aya Nakamura a clos de la meilleure des manières une journée d’animations et d’ateliers.

Avant que la tête d’affiche n’embrase le public, de jeunes talents locaux se sont succédé sur la scène. Andy Emala, MEH, Cool Dré, CPH et Byr-K ont fait entendre leurs flows à travers leurs mots balancés en rafale. Mêmes les plus jeunes, d’abord occupés par des leçons de boxe, au laser game ou encore aux échasses urbaines, ont fini par prêter l’oreille.

La troisième édition du Hip-hop summer était destinée à toutes les générations et n’a pas manqué de distraire les habitants. «  Avec le soleil, la performance des artistes et la présence du public, on peut dire que l’alignement des planètes était favorable, s’est réjoui Paulo César, organisateur de l’événement et président de l’association Damas. Aya Nakamura a été une belle découverte et le concert un vrai moment d’évasion. »

Laisser un commentaire