Assane Diouf face au Doyen des juges le 6 mars prochain

Assane Diouf face au Doyen des juges

A moins d’un report, Assane Diouf fera face au juge le 6 mars prochain selon le journal « Enquête » dans sa livraison de ce mardi 6 février.

Assane Diouf est en détention préventive depuis le 28 novembre 2018, après avoir été cueilli par la Division des investigations criminelles (Dic) sur instruction du Procureur de la République, pour des propos diffamatoires envers le porte-parole des mourides, Serigne Bass Abou Khadre.

Il y a quelques jours, la femme de l’insulteur public n°1 de l’Etat du Sénégal, Assane Diouf, Malika était très remonté contre le président du Sénégal, Macky Sall et le doyen des juges, Samba Sall qui, selon, elle, lui auraient interdit de voir son mari emprisonné depuis des mois, faute de papiers (extrait de naissance de leur enfant).

Elle déclare qu’on lui a interdit de rendre visite à son mari Assane Diouf en prison, sous le prétexte qu’elle n’est pas sa femme. Malika fustige et dénonce ainsi, avec ardeur, le comportement des autorités du pays.

Elle s’exprimait ce vendredi en marge d’une conférence de presse organisée par le Mouvement de défense des libertés (Model). Malika, femme de l’insulteur public, très remontée, dénonce le comportement de l’Etat du Sénégal et du doyen des juges.

« Mon mari est en détention arbitraire. J’ai demandé l’autorisation pour lui rendre visite. Mais, on m’interdit de le voir sous prétexte que je ne suis pas sa femme. Je me demande quel pays  nous sommes », a-t-elle souligné avec mépris envers les dirigeants du Sénégal, avant de s’interroger : « Pourquoi on m’empêche de voir mon mari ?».

Elle poursuit avec amertume: « on m’a refusé deux fois de voir mon mari, sous prétexte que je ne suis pas sa femme alors que je leur ai même montré notre certificat de mariage ».

La dame dit ne pas comprendre cette répression sur son mari, arguant que ses détracteurs se focalisent sur les insultes, oubliant le message qui est derrière ses déclarations.

Aux dernières nouvelles reçues par Malika, « Assane Diouf a été isolé et même les membres de sa famille ne peuvent pas le voir », regrette-t-elle.

D’ailleurs, un sit-in est prévu aujourd’hui mardi 6 février, devant l’ambassade des Etats-Unis à Dakar. Le préfet de Dakar a autorisé la demande de sit-in prévu ce mardi 13 février à la femme de Assane Diouf. Ce sera devant l’ambassade des Etats-Unis. Ainsi, les pro Assane Diouf vont protester contre la détention arbitraire de Assane Diouf et le refus du juge d’accorder un permis de visite aux proches de Assane Diouf, surtout à sa femme.

Laisser un commentaire