Argentine: Cristina Kirchner inculpée dans une affaire de corruption

Argentine

Cristina Kirchner est soupçonnée d’avoir favorisé un chef d’entreprise, Lázaro Báez, dans l’obtention de marchés publics, et d’en avoir tiré profit.

Báez, un ancien employé de banque proche des Kirchner, a créé sa société de travaux publics en mai 2003, quelques jours avant la prise de fonctions de Néstor Kirchner.

Depuis cette date et jusqu’à la fin du mandat de Cristina Kirchner en décembre 2015, il a été le premier bénéficiaire des commandes de travaux publics dans la province de Santa Cruz, le fief des Kirchner, et d’autres régions du pays.

L’enquête judiciaire a prouvé l’existence de surfacturations systématiques, ainsi que de transferts de fonds suspects, sans doute destinés à la présidence. En réalité Báez, détenu depuis plusieurs mois, est soupçonné de n’avoir été qu’un prête-nom des Kirchner.

Cristina Kirchner a déjà été mise en examen dans une affaire de spéculation sur les marchés de devises. Mais l’affaire Báez, qui semble confirmer qu’elle était au centre d’un système de corruption dénoncé depuis des années par les médias, est beaucoup plus compromettante pour l’ancienne présidente.

Laisser un commentaire