Affaire Miss Senegal 2020 : Deux plaintes annoncées contre Miss Sénégal 2020 et une journaliste

L’affaire du présumé viol suivi de grossesse sur la Miss Sénégal 2020, prend une nouvelle tournure. Selon les dernières informations reçues, Fatim Dione aurait monté de toutes pièces les accusations portées à l’encontre des organisateurs de cet évènement. 

«Mais le mal est déjà fait», a déclaré l’avocat au barreau de Toulouse qui défend les intérêts de Seydina Camara, co-organisateur de Miss Sénégal, Me Patrick Kabou.

Ainsi, le conseil a annoncé deux plaintes contre Miss Sénégal et une journaliste pour diffamation. «Les faits, depuis le début, nous donne raison, parce qu’on a les éléments qui prouvent que ce que disait la Miss Sénégal état une pure invention. L’accusation a affecté mon client, parce qu’il a été cité en disant qu’elle a passé la nuit chez le coordonnateur et que depuis lors, elle a senti quelque chose», a-t-il déclaré sur Rfm, ce mercredi 23 mars. Tout en faisant remarquer que «Seydina Camara est ni de près ni de loin mêlé à cette affaire».

«Il est le président de l’Association des Sénégalais de Brescia. Il est assez responsable et gère beaucoup de structures et cordonne beaucoup d’activités. Il a une famille aussi. Donc, vu qu’on est toujours dans les délais concernant la diffamation, nous allons entamer une procédure contre la Miss Sénégal pour diffamation et dénonciation calomnieuse», a informé Me Kabou. 
 
L’avocat au barreau de Toulouse d’ajouter : «Je trouve que la responsabilité incombe aussi à une journaliste qui a fait l’interview. Elle s’est même permise, sur le plateau, d’orienter les enquêteurs. Du coup, elle pourrait aider ces derniers dans leurs démarches de recherche de la vérité.»

Laisser un commentaire