Urgent: Pierre Goudiaby Atépa est sorti de Versailles avec un intrigant message d’Abdoulaye Wade

Hôte à déjeuner du Président Abdoulaye Wade, Pierre Goudiaby Atépa vient de quitter le domicile versaillais du Pape du Sopi. Et, alors que l’ancien président de la République, revenu récemment du Qatar où il vivait avec son fils Karim, avait l’habitude de recevoir ses hôtes devant des témoins et surtout en présence de ses secrétaires, Abdoulaye Wade a pris la peine de s’enfermer avec le patron de Sénégal Rek pendant presque une heure. Et le visiteur de Wade est reparti de la résidence avec un intrigant message dont le contenu suscite mille commentaires dans l’entourage de l’ancien président de la République.

Et, au sortir de ce huis-clos fort intriguant, on sait juste que l’invité de Abdoulaye Wade est parti de la résidence porteur d’un message politique très fort. Et comme ni Abdoulaye Wade ni Pierre Goudiaby Atépa n’ont voulu s’épancher sur le contenu de cette missive comme sur l’identité de ses destinataires, tout laisse à penser qu’il ait trait à la situation politique actuelle du Sénégal. Et puisse contenir un message capital adressé sinon aux Sénégalais aux leaders de l’opposition.

Pour rappel, c’est ce samedi qu’Abdoulaye Wade est revenu de son long séjour Qatari. Accueilli par quelques caciques du Pds et par des nostalgiques du Sopi, il a été conduit à sa résidence de Versailles d’où il devait regagner Dakar, la capitale sénégalaise, où son épouse, Viviane, et sa fille, Sindjéli, séjournent depuis quelques semaines en vu de préparer, avec lui, l’élection présidentielle du 24 février prochain; une joute électorale à laquelle ni son fils ni son parti,- le Pds- ne participeront.

La veille de son arrivée à Paris, il a été précédé par le patron de « Sénégal Rek », candidat écarté de la course présidentielle -par le conseil constitutionnel- à l’étape des vérifications des parrainages. Et alors que tout le monde croyait qu’il allait à Paris pour s’y reposer, Pierre Goudiaby Atépa a retrouvé une seconde jeunesse dans la capitale française. Son agenda, jadis chargé de rendez-vous d’affaires, est devenu purement politique. S’il n’est pas avec les militants de son mouvement, Sénégal Rek, c’est avec les membres parisiens du C25, la coalition des recalés de la présidentielle, qu’il discute et planifie des stratégies pour continuer l’unique combat qui l’occupe actuellement: bouter Macky Sall hors du palais.

C’est dans la poursuite de cet objectif que, alors que tout le monde s’apitoyait sur le sort de Pastef dont le siège avait été saccagé le jeudi, il a décidé d’offrir à Ousmane Sonko et à ses amis, le quartier général de campagne d’Atépa 2019, sis sur la VDN. Alors qu’ils n’avaient qu’un minuscule local meublé tout juste du strict minimum, le Pastef va désormais dérouler son plan d’action dans un somptueux immeuble de 4 étages, équipé de toutes les commodités nécessaires.

Avec ces actes symboliques qu’il pose tous les jours, Pierre Goudiaby a fini par prouver à l’opinion sa détermination de voir tombé ce régime dont il croit qu' »il est composé de complexés » et dont la gouvernance « ne peut rien apporter de bon à ce pays, comme à ses enfants. » Et Me Abdoulaye Wade, qui avait très tôt souhaité voir Atépa devenir le futur président de la République, a fait savoir à tous sa fierté de voir « cet autre fils » porter le combat que ni son âge ni sa santé ne lui permettent, désormais, de mener.

LAISSER UN COMMENTAIRE