Une Ligue des champions plus que jamais réservée aux grands d’Europe

Si l’UEFA essaie de rendre accessible la plus grande des compétitions européennes aux nations «mineures», seuls les cinq plus gros pays (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie, France) seront représentés en huitièmes de finale en février prochain.

Alors que l’UEFA désire diminuer l’écart entre les équipes des grosses nations et le reste, c’est finalement l’inverse qui semble se passer ces dernières années. En 2015-2016, cinq équipes «mineures» s’étaient qualifiées pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions (La Gantoise, le PSV, Benfica, le Dynamo Kiev et le Zénith Saint-Pétersbourg). En 2017-2018, trois formations hors du top 5 européen avaient atteint le cap des matches à éliminations directe (Bâle, Donetsk, Besiktas). La saison passée, on avait déjà senti une régression, avec seuls l’Ajax et le FC Porto hors top 5 européen, deux clubs qu’on ne peut pas considérer comme mineurs. Cette saison, c’est pire encore : seules des formations françaises (OL, PSG), anglaises (Manchester City, Liverpool, Tottenham, Chelsea), espagnoles (Real Madrid, FC Barcelone, Valence, Atlético), italiennes (Juventus, Atalanta, Naples) et allemandes (Leipzig, Bayern, Dortmund) se sont qualifiées. Une première dans l’histoire de la compétition.

Laisser un commentaire