Société: « En temps de guerre, qui peut imaginer laisser traîner ses enfants alors l’ennemi est dehors? », S’est demandé Babacar Touré

Société: "En temps de guerre, qui

S’il y a un Sénégalais qui ne risque pas d’applaudir la dernière décision du Président Macky Sall dans la gestion de la crise sanitaire qui frappe le monde, c’est bien le journaliste Babacar Touré. Outré par le dernier discours du chef de l’Etat qui a autorisé l’ouverture des marchés comme des mosquées et assoupli les mesures du couvre feu, le directeur de publication de Kewoulo a regretté que Macky Sall démissionne de ses devoirs de protection du peuple. Et abandonne les Sénégalais à leur sort alors que l’ennemi qui est le Covid-19 est bien présent sur le territoire national.

Les dernières décisions du chef de l’Etat, Macky Sall, dans le cadre de la gestion du Covid-19 n’ont pas l’heur de plaire au directeur de Publication de Kewoulo. Dans une vidéo de 10 minutes postée sur la chaîne Kewoulo TV, Babacar Touré a fait part de son désaccord de la décision présidentielle. Et a appelé les Sénégalais à prendre leur destin en main. Se disant outré par « la reculade de Macky Sall » face à des pressions de lobbies religieuses, il s’est demandé « comment peut-on, ainsi, réduire à néant les efforts de tout un peuple après presque deux mois de sacrifice. Et demander aux Sénégalais d’apprendre à vivre avec le virus du covid-19? »

Pour Babacar Touré, « quand, en mars dernier, on demandait aux populations d’adopter les mesures barrières et fermait les mosquées comme les marchés, la maladie n’avait pas encore tué de Sénégalais. Et de nombreux citoyens niaient jusqu’à son existence. Aujourd’hui que le virus est dans nos murs et qu’il a fait ses preuves, en tuant presque 20 de nos compatriotes, (il)  ne comprend (s) pas comment on peut demander aux populations de retourner à leurs vies d’antan? A l’insouciance? » 

Contrairement aux Sénégalais qui ont applaudi Macky Sall pour « sa volonté d’apaiser la tension sociale« , Babacar Touré croit que le chef de l’Etat a abandonné les Sénégalais en pleine guerre. Et, il ne comprend pas « comment le chef d’une armée peut-il capituler de la sorte alors même que l’ennemi nous encercle et fait presque chaque jour de nouvelles victimes? » Contrairement à ceux qui vont accepté d’envoyer leurs enfants à l’école le 2 juin comme l’a demandé le ministre de l’Education nationale, Babacar Touré a fait savoir qu’il refusait de faire retourner ses petits à l’école.

Aussi, le directeur de publication de Kewoulo n’a pas aimé que ce soit Ahmeth Khalifa Niasse qui doive faire l’annonce du contenu sa discussion avec le chef de l’Etat sur une question qui concerne la vie de la nation. « C’est Macky Sall que les Sénégalais ont élu et lui ont assigné la responsabilité de parler et d’agir en leur nom. Et je ne comprends pas qu’un citoyen nommé Khalifa Niasse s’arroge le droit de nous annoncer des mesures souveraines que le premier des Sénégalais doit nous dire 48 heures plus tard.« 

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire