Avant première de l’inauguration de l’AIBD, les cadres reçoivent chacun un 4X4  »flambant » neuf

Avant première de l'inauguration de l'AIBD, les cadres reçoivent chacun un 4X4 ''flambant'' neuf

0

Quand on les aperçoit à bord de leurs rutilantes caisses, on n’a pas besoin de s’abîmer les méninges, pour savoir qu’ils sont, d’ores et déjà, sur leur trente-et-un (31), à quelques semaines de l’inauguration de l’Aéroport International Blaise Diagne de Dias (AIBD).Eux, ce sont les cadres de la Direction générale de l’Aéroport International Blaise Diagne de Diass. Qui sont, depuis plus de deux mois, de plain-pied, dans les préparatifs de l’inauguration du joyau, le 07 décembre prochain.

En effet, Actusen.com a appris de sources généralement bien informées qu’on a octroyé aux cadres de ladite Direction des véhicules 4X4, dont des RAV4 de marque Toyota, dernier cri, entre autres modèles. Tous, flambant neufs. Avec à la clé, des options personnalisées, à l’image des RAV4 dotés d’écrans sur les tableaux de bord et sur les Sièges-arrières…
Bref, il s’agit de voitures de luxe, couleur rouge pour certaines, achetées sous la bannière du «Quart-Plan». Cela veut dire quoi ? Cela signifie que, quel que soit le coût de ces belles caisses à faire rêver plus d’un, les bénéficiaires ne débourseront que le ¼ du prix d’achat initial.
Les ¾ restants du montant d’acquisition des engins seront endossés par la Direction générale de l’Aéroport International Blaise Diagne de Dias. En des termes plus clairs : si le véhicule coûte 20 millions F Cfa, le cadre de l’AIBD ne casquera, en réalité, que 5 millions de francs. Aussi, revient-il au pauvre contribuable sénégalais de supporter le restant de la note, fut-elle très salée.
C’est dire qu’autant certains membres du personnel technique de l’ancienne Plateforme de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor, qui ne disposent pas de voitures perso, devront souffrir le martyre, pour rallier l’AIBD situé à des dizaines de kilomètres de la capitale sénégalaise, le jour de l’inauguration du bijou, autant les hommes et les femmes de Abdoulaye Mbodj n’auront pas à se faire du mauvais sang. Si, évidemment, l’envie de faire un saut à l’AIBD les en démange.
Ces véhicules de rêve ne sont rien, comparés au traitement salarial des cadres de la Direction générale de l’AIBD
Autant le dire, tout de suite : ces véhicules des cadres de l’AIBD, qui sont de nature à faire fantasmer plus d’un Sénégalais, ne sont, en vérité, que la face visible de l’iceberg. Au motif que, d’après toujours les sources de Actusen.com, les cadres de la Direction générale de l’Aéroport International Blaise Diagne de Diass pataugent dans une oasis de bonheurs, en termes de traitement salarial.
Alors, avec ces largesses, pas si sûr que les Agents de l’AIBD tapent, un jour, du poing sur la table, pour réclamer le départ de leur Dg (61 ans), Abdoulaye Mbodj, encore en poste, alors qu’il devait être admis à faire valoir ses droits à la catégorie des Papys, depuis plus de 365 jours.
Pour la Direction générale de l’AIBD, pas de quoi fouetter un chat, car d’autres Sociétés le font
Joint par téléphone, récemment, par Actusen.com, la Direction de la Communication de l’AIBD ne dément pas l’information. Mais estime qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat. D’autant que, selon elle, l’AIBD n’est pas la seule entité, au Sénégal, dont les cadres ont bénéficié de véhicules cédés sous la formule «Quart-Plan».
A cet effet, la Direction de la Communication se plaît à citer que la Société générale des banques, la Cfao Motors Sénégal, entre autres structures, ont déjà permis à leurs cadres de se doter de véhicules comme l’a fait l’AIBD. Et, pourtant, invoque la Direction de la Communication, cela n’a pas suscité le moindre commentaire.

Laisser un commentaire