Politique : « Aly Ngouille Ndiaye a raconté des contre-vérités », Ousmane Sonko

Politique

Le patron de Pastef Ousmane Sonko, invité de l’émission « Objection » de la radio Sud fm de ce dimanche 07 octobre 2018, est revenu sur plusieurs sujets surtout le cas des « éléments envoyés chez sa mère ». Et sur ce, Sonko n’a pas manqué de charger le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye concernant cette affaire.

Sur les ondes de la radio Sud Fm, Ousmane Sonko a affirmé que « Aly Ngouille Ndiaye a raconté des contre-vérités quand il dit que la brigade de recherche n’intervient pas à Ziguinchor. C’est faux et absolument faux« . Le Sg du Pastef d’ajouter que pour ce qui s’est passé à Ziguinchor « il a raconté des contre-vérités. Il y a une section de recherches à Ziguinchor. C’est grave de la part d’un ministre de venir devant le peuple pour raconter des contre-vérités. Il l’avait fait sciemment. »

En plus, Sonko d’avancer dans ses réponses aux questions par le confrère de Sud fm lui a posées sur cette affaire « Ces faits sont concrets. L’objectif c’était un complot contre le candidat Ousmane Sonko. Et si c’était réussi, je serai aujourd’hui désigné comme complice d’une activité contre-venant aux lois et règlements de ce paysEffectivement des éléments de la Section de Recherches se sont rendus à 3 endroits différents : d’abord à Lindiane pour interroger nos éléments et ceci devant des témoins pour réclamer des fiches de parrainage. C’est dans ce sens que le monsieur a refusé« .

A lire aussi : Aly Ngouille Ndiaye et la gendarmerie démentent Pastef concernant un retrait forcé des fiches du parrainage…

Interrogé sur la véracité de ses propos, Sonko suggère de demander le ministre de l’intérieur puisque selon lui « la section de recherches, la gendarmerie sont tous sous sa directive. Et nous connaissons qui commande« .

Quant à Biram Souley Diop, numéro 2 du parti, Ousmane Sonko affirme que « son arrestation avait pour objectif de lui soutirer des aveux ou des excuses. Ce que ce dernier a refusé devant ses avocats. N’ayant rien obtenu, ils ont décidé de se rendre chez ma maman pour essayer d’intimider. »

A lire aussi : Biram Souley Diop de Pastef mis aux arrêts par la Gendarmerie

Sonko va plus loin en affirmant que « par le biais de Aly Ngouille Ndiaye, ils ont nié l’intervention en essayant de nous faire passer pour des menteurs aux yeux des sénégalais. Suite à cela, ils se sont rendus à notre domicile familiale pour pour dire que ceux qui étaient venus, ce sont des usurpateurs d’identité et qu’ils les auraient arrêtés. Sur ce ils convoqueraient des témoins afin de les identifier« .

« Au lendemain de la Tamkharit, ils ont convoqué 5 témoins à la gendarmerie pour les soumettre à un interrogatoire au cours duquel un des gendarmes a été reconnu par son ancien collègue du camp de formation de Bango« , poursuit le patriote.

Article suggeré : Une militante de Ousmane Sonko tuée à son domicile

Aussi pour confirmer la véracité de ces témoignages, « la famille du gendarme identifié a fait une sortie pour annoncer qu’effectivement leur parent a reçu des instructions« , martèle Sonko.

Et le patron de Pastef de conclure que « quand le complot a été déjoué, ils ont voulu étouffer cette affaire. Mais ça ne passera pas. Dans les jours à venir, il y aura des suites judiciaires« .

Laisser un commentaire