« Nous n’avons pas élu Macky pour qu’il travaille pour Dieu, mais pour… », Moustapha Mbaye

"Nous n'avons pas élu Macky pour

Alors que les soutiens du chef de l’Etat se comptent et commencent à lancer des OPA tous azimuts sur des personnalités politiques susceptibles de leur apporter des voix, le président du conseil départemental de Foundiougne est monté au front pour défendre le bilan de l’APR. Dans cette interview exclusive accordée à Kewoulo, Moustapha Mbaye, le patron de Benno dans le Ndoukoumane, a fait le rappel des réalisations de son champion. Aussi, s’il ne tresse pas des lauriers à Souleymane Ndéné Ndiaye qui fut son adversaire politique dans le Saloum, il parle de lui comme d’un « homme courageux » qui peut engranger des suffrages pour le candidat de Benno. Entretien…

A défaut d’être le plus instruit des responsables politiques de l’APR, Moustapha Mbaye est l’homme politique le plus populaire, le plus aimé de ses administrés et c’est certainement l’homme sur qui le chef de l’Etat peut compter pour, facilement, gagner son fief. Vainqueur même quand il n’est pas dans le camp présidentiel, l’homme qui a fait gagner pleins de combats électoraux à Benno est au front depuis plusieurs mois. La réélection de Macky Sall est, depuis quelques semaines, devenue une obsession pour lui. S’il n’a aucun doute quant à ses chances de gagner dans son département, le manque de solidarité des acteurs membres de sa coalition, dans d’autres contrées du pays, l’inquiète grandement. Et c’est pour eux qu’il a décidé de descendre dans l’arène.

Alors qu’il n’a jamais quitté les siens, cet entrepreneur en bâtiment très proche des populations du Ndoukoumane pense que « le candidat Macky Sall n’a aucun souci à se faire pour passer dès le premier tour de l’élection présidentielle de février. » Pour se convaincre de cette « constance » et rassurer les siens qui pourraient être habités par le doute, Moustapha Mbaye pense que « les réalisations du chef de l’Etat parlent d’elles-mêmes et suffisent, largement, à convaincre les sceptiques. »

Pour ceux qui l’ignorent, Moustapha Mbaye a rappelé que « le kilo de riz qui était 350 F est passé 260 F CFA. Le litre d’huile qui était de 1200 F est descendu à 1000. F CFA; le kilo de sucre est descendu de 700 F à 600 F CFA. Même le billet d’avion, pour Ziguinchor, qui était à 125.000F CFA aller-retour est descendu 66.000 F CFA TTC ». Comme avec le coût de la vie, les couches les plus faibles ont été largement prises en considération. Les handicapés comme les nécessiteux ont vu les bourses de solidarité familiale mises facilement à  disposition. Pour ce fédayin du patron de Benno, « tout ce qu’on peut attendre d’un chef d’Etat, Macky Sall l’a fait. En tout cas, pour nous au Saloum. Maintenant, c’est son entourage qui doit se battre pour vulgariser son travail. » A martelé Tapha Mbaye.

Alors que l’on s’attendait à ce que ce brillant entrepreneur et homme d’affaires averti prenne faits et causes pour les commerçants sénégalais qui rouspètent contre l’arrivée massive du distributeur Auchan sur le sol national, Moustapha Mbaye a dit soutenir la grande marque française. « J’ai remarqué que ce qu’ils vendent à Auchan est propre et moins chers. Alors, je les encourage. Ce que je peux dire aux commerçants c’est qu’ils fassent comme Auchan et vendent moins cher. » A déclaré Moustapha Mbaye.

Aussi, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, l’ancien adversaire politique de Souleymane Ndéné, dans le Saloum, a dit soutenir le dernier Premier-ministre de Abdoulaye Wade. Aussi, Moustapha Mbaye refuse que l’étiquette transhumant soit collé à l’homme qui, dans une émission télé, avait appelé les législateurs à changer les lois et légiférer la mise à mort de tout homme politique qui changerait de camp. « Souleymane Ndéné Ndiaye est de Ndiagane Barga. Et, là où il habite, il a des voix qui, si elles viennent à Benno, vont nous permettre de gagner les élections. » A déclaré Tapha Mbaye.

Laisser un commentaire