Maroc : le procès des agresseurs présumés de Khadija ouvre ce Jeudi

Maroc : le procès des agresseurs présumés de Khadija ouvre ce Jeudi

Les premières audiences ont eu lieu jeudi dans le procès des agresseurs présumés de Khadija, une jeune Marocaine qui affirme avoir été violée, torturée et séquestrée. Les associations espèrent que le procès marquera un tournant au Maroc.

 Le procès des agresseurs présumés de Khadija, une adolescente qui affirme avoir été séquestrée et violée par un groupe d’hommes dans un village du centre du Maroc, marquera-t-il un tournant dans le royaume chérifien ?
Dans une vidéo diffusée le 21 août de façon virale sur Internet, la jeune femme de 17 ans raconte avoir été kidnappée, séquestrée, violée et martyrisée pendant deux mois par des jeunes de son village, suscitant une vague d’émoi sur les réseaux sociaux. Le récit de la jeune fille est toutefois remis en cause par certains et cette affaire divise le royaume.
Militants et responsables associatifs marocains – qui ont beaucoup fait pour que soit définitivement adoptée, en février 2018, une loi contre les violences faites aux femmes –, attendent beaucoup de ce procès. Parmi eux, Aicha Sakmassi, directrice exécutive de l’association Voix des femmes marocaines, et Omar Saadoun, acteur social de l’Insaf, (Institution nationale de solidarité avec les femmes en détresse).

Laisser un commentaire