La réponse musclée de Macky à Mira et à Guterres

Le chef de l’État Macky Sall a porté la réplique au professeur français, Jean Paul Mira, théoricien d’un vaccin du coronavirus en Afrique et au secrétariat général de l’Onu, Antonio Guterres, qui a aussi prédit des millions de morts de la pandémie du Covid-19 sur le continent.

«L’Afrique, berceau de l’humanité et terre de vieille civilisation, n’est pas un no man’s land. Elle ne saurait, non plus, s’offrir comme terre de cobayes.

Exit également les scénarios catastrophistes qui s’évertuent à dessiner un futur d’apocalypse pour le continent.

Ce continent a subi des épreuves autrement plus périlleuses et plus cruelles. Il est resté résilient et tient plus que jamais debout », a martelé le chef de l’Etat dans une tribune intitulée «L’Afrique et le monde face au Covid-19 : point de vue d’un Africain», rendue publique ce mercredi 8 avril 2020.

Pour le président de la République du Sénégal, ce qui importe, aujourd’hui, c’est plutôt de tirer les leçons de la crise et mettre en commun les moyens et les intelligences pour faire face, dans un même élan de solidarité humaine, à l’ennemi commun qui est «un tueur silencieux qui se joue des frontières, des idéologies et des différences entre pays développés et en développement».

Laisser un commentaire