Inde : procès des 8 hommes accusés de viol et meurtre d’une fillette de 8 ans

    Inde : procès des 8 hommes accusés de viol et meurtre d'une fillette de 8 ans

    Le procès de huit hommes accusés du viol et du meurtre d’une fillette de 8 ans s’est ouvert, lundi, en Inde. Un nouveau drame qui met à mal le parti nationaliste au pouvoir. Deux ministres ont dû démissionner après avoir soutenu les accusés.

    En Inde s’est ouvert, lundi 16 avril, le procès de huit hommes soupçonnés d’être impliqués dans le viol en réunion, la séquestration et le meurtre d’une fillette de 8 ans. Un drame de plus qui a provoqué l’indignation du pays tout entier et a placé le parti au pouvoir sous le feu des critiques.

    Le corps de la fillette, appartenant à une tribu nomade musulmane, a été découvert en janvier à Kathua, dans le sud de l’État indien du Jammu-et-Cachemire, une zone à majorité hindoue. Elle avait disparu, alors qu’elle était partie en forêt chercher des poneys égarés.

    La victime a été enlevée par des individus de la région, qui l’ont droguée avant de la garder captive pendant cinq jours dans une cabane puis dans un temple hindou, selon l’acte d’accusation. Durant sa détention, plusieurs hommes – parmi lesquels un policier – l’auraient violée à tour de rôle. Elle a ensuite été étranglée, la tête fracassée avec une pierre.

    D’après les enquêteurs, les huit prévenus, tous hindous, ont agi avec la complicité d’un villageois local pour terrifier les Bakerwals, communauté de bergers musulmans dont était issue l’enfant, et les dissuader de venir dans leur zone.

    Laisser un commentaire