Le grand retour de Serena Williams se précise

Sport : Le grand retour de Serena Williams se précise

0

Eloignée des courts depuis avril dernier en raison de sa grossesse, Serena Williams sera-t-elle d’attaque pour le premier Grand Chelem de l’année 2018 à Melbourne, du 15 au 28 janvier prochain ? « Très probablement » à en croire le directeur de l’Open d’Australie, dont la tenante du titre n’est autre que l’Américaine de 36 ans.

She’s back. Du moins, ça se précise. L’Américaine Serena Williams, qui a donné naissance à une fille en septembre dernier, fera « très probablement » son retour à la compétition en janvier lors de l’Open d’Australie, a déclaré mercredi le directeur du premier tournoi du Grand Chelem de l’année.
« Elle a obtenu son visa, elle s’entraîne, elle est inscrite (dans le tournoi) », a expliqué Craig Tiley au Herald Sun, un quotidien de Melbourne. « Il ne fait aucun doute pour nous qu’elle sera prête », a ajouté le directeur à propos de la championne, qui avait remporté l’Open d’Australie pour la septième fois en janvier dernier alors qu’elle était enceinte.
Le record de Margaret Court en ligne de mire.
L’Australienne Margaret Court détient le record du nombre de titres en simple remportés en Grand Chelem (24). L’Américaine de 36 ans, qui n’a plus joué depuis avril dernier, n’est plus qu’à une longueur de l’égaler. « Evidemment, si je peux aller là-bas et revenir à la hauteur de Margaret, je ne vais pas manquer l’occasion », confiait d’ailleurs l’actuelle numéro 22 mondiale en août dernier dans un entretien accordé à Vogue.
« Elle s’est déjà remise au travail en salle de fitness afin de reprendre le rythme. Pour quelqu’un qui possède de telles capacités physiques comme Serena, c’est plus facile de revenir à niveau. Ça ira plus vite pour elle que pour d’autres athlètes sur le circuit féminin », révélait de son côté son entraîneur physique Ruben Mateu à l’agence de presse DPA, le 8 novembre dernier : « Sa motivation est encore plus grande. Elle est décidée à revenir au plus haut niveau. Si elle revient, c’est pour gagner. »

Laisser un commentaire