François Babacar Touré, SG SYNTES : « Certains employés des universités ont 20 contrats »

Le Syndicat des Travailleurs de l’Enseignement supérieur (SYNTES) a procédé vendredi à l’installation de la section SYNTES de l’UCAD et du secrétaire général de l’union régionale des sections de Dakar. La même occasion a été saisie par le syndicat pour dénoncer le retard sur les embauchements d’une centaine catégorie de travailleurs des universités du Sénégal.

« Nous faisons face aujourd’hui à une situation assez complexe. En 2017, nous avons signé un protocole d’accord avec le ministère de l’Enseignement supérieur concernant le projet de révision du statut du Personnel Admiratif Technique et de Service (PATS). Le projet a été travaillé de concert avec les techniciens du ministère de l’Enseignement supérieur. Ce projet devait être proposé au président de la République depuis 2018. Malheureusement, deux ans après, le décret n’est toujours pas signé », a dénoncé le SG du SYNTES François Babacar Touré.

Selon lui, le décret sur les PATS, statue sur toutes les fonctions, et le décret qu’ils dénoncent, datent de 20 ans alors qu’il y a des corps de métiers qui se sont introduits dans l’espace universitaire.

L’autre chose, explique le SG du SYNTES, c’est que les universités du Sénégal ont des centaines de contractuels. « Certains ont 7 contrats, d’autres 15, d’autres 20. Alors que le code du travail stipule que lorsque vous avez deux contrats à durée indéterminée, le troisième devient automatiquement un embauchement. Mais malheureusement, cette disposition du code du travail n’a pas été respectée par les employeurs des universités. Cela accentue la précarité du travailleur. »

Pour ce qui est de la cérémonie d’installation, Touré renseigne qu’il s’agit de : « Mame Samba Ba qui sera promu SG du SYNTES à l’UCAD et de Ousmane Sarr qui sera promu SG de l’union régionale du SYNTES de Dakar. C’est des déroulements habituels au niveau des organisations syndicales. Aujourd’hui, nous avons plusieurs sections. On compte une section au Coud, au rectorat de Saint Louis, au centre des œuvres de Saint-Louis, au centre des œuvres de Ziguinchor, de Bambey, à l’Ism, à l’université Amadou Hampaté Ba, UVS et l’université Sine Saloum de Kaolack. »

Laisser un commentaire