Election Législative : Les sages de l’Apr exhortent les non-investis à éviter la violence

Apr : Les sages républicains...

0

Le comité du conseil national des sages de l’Apr a alerté sur les «éventuelles guéguerres que peuvent engendrer les investitures sur les listes des élections législatives». Maha Diallo, le coordonnateur et les siens, face à la presse, ce vendredi au siège de l’Apr, ont appelé les non-investis au calme. Et à se préparer à des éventualités…

« Le sage est celui qui, avec l’expérience de la vie, rend le compte le plus exact des choses. En Afrique, c’est aussi celui qui s’investit pour la régulation de la société », dit l’adage.  Et les sages de l’Alliance Pour la République se veulent plus républicains. Ils ont diagnostiqué les remous qui ont secoué l’APR en cette période d’investiture pour les prochaines législatives.

Le coordonnateur du conseil national des sages de l’APR ayant noté  «des diversions et des guéguerres qui ont précédé les investitures. Lesquelles -batailles de positionnement- avaient obligé le président de la République à siffler la fin de la récréation. « Car, ont fait remarquer les sages, la tension était vive».

Alors pour donner leur voix à l’appel du chef du parti, Maham Diallo, le coordinateur, a  appelé les uns et les autres au calme. Il a, lors d’une conférence de presse organisée cette après midi au siège de l’APR déclaré que «les militants doivent savoir raison garder. Il faut faire confiance à notre leader, (Macky Sall). L’enjeu de ces élections est de donner la majorité au président pour qu’il puisse bien mener les politiques du gouvernement. Mais, tout le monde ne peut être investi sur les listes. Il ne peut pas satisfaire tout le monde. Nous avons 45 départements. On doit choisir un de chaque département, en respectant la parité. Ce que les non investis doivent comprendre. »

« Pour celui qui ne pense qu’à l’intérêt du pays, selon le comité du conseil des sages républicains, il ne doit se focaliser qu’à la députation pour servir le Sénégal. Il y a d’autres possibilités pour travailler pour son pays. Il ne faut pas qu’on tétanise le pays avec des querelles intestines. »

Ainsi, les Sages comptent se dresser en bouclier pour parer aux éventuels remous que les investitures risquent d’engendrer le 9 juin jour de la sortie des listes des investis. « Nous allons sensibiliser, conseiller et réconcilier les récidivistes », a prévu le comité du conseil national des sages républicains.

Laisser un commentaire