Election législative: Idy et Karim sont tombés d’accord

ELECTIONS

Pour une liste commune de l’opposition aux prochaines législatives de juillet prochain, même les pires ennemis sont obligés de se retrouver. C’est le cas de Idrissa Seck, Karim Wade et l’ancien président Abdoulaye Wade.

 

Depuis la semaine dernière, le courant passe. Et ces trois hommes sont en phase de bâtir une coalition pour imposer une cohabitation forcée à l’actuel locataire du Palais. Karim Wade et Idrissa Seck n’ont pas une goutte de sang en commun.  Tous les deux  ont grandi dans l’ombre du «Vieux». Abdoulaye Wade les a façonnés, soutenus. Si ces deux frères libéraux, que l’histoire rapproche plus qu’elle ne les divise, se retrouvent dans le même camp, une telle alliance pourrait bien troubler le sommeil du président Macky Sall.

Avant-hier, le président du parti Rewmi, Idrissa Seck, disait qu’« une liste unique est une demande sociale.» Selon Dakaractu.com qui a soulevé le lièvre, Idrissa Seck, le fils putatif et Karim Wade, le fils biologique se sont parlés, cinq ans après la perte du pouvoir par les libéraux. Malgré leur inimitié tant scandée, ces deux fils biologique et spirituel de Wade devraient incessamment, s’ils ne l’ont déjà définitivement fait, fumer le calumet de la paix.

Toutefois, il a fallu que leur père commun décide de créer les conditions des retrouvailles. En effet, nos sources sont claires. Tout est parti d’un coup de fil de l’ancien Chef d’Etat à son ancien Premier ministre. Wade, dans cet entretien téléphonique, demandera à Idrissa Seck d’enterrer les mauvais souvenirs et de considérer Karim Wade comme un frère…un petit frère, pour être plus précis. La réponse de son interlocuteur, dans le feu de l’action, n’est pas déterminée. Toutefois, l’on peut sans risque de se tromper, dire qu’elle a été positive.

D’ailleurs, Karim Wade lui-même reviendra à la charge, joignant à son tour Idy au téléphone. Les deux frères se parleront longuement. Autrement dit, l’armistice a été signée et les retrouvailles​ scellées. Ce qui est sûr, c’est que les deux hommes se sont parlé sur leur participation aux prochaines législatives.

Khalil DIEME

Laisser un commentaire