Double-jeu entre Khalifa et Karim : Moussa Sy cherche-t-il à se rapprocher de Macky ?

    « L’opposition doit se ranger derrière le Pds en marge de l’élection présidentielle prochaine ». Que cache ce rétropédalage du maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy, connu pour son opposition à la Génération du Concret ? Le 23 juin 2011, il était le premier et seul député du Pds à demander le retrait du fameux projet de loi. Sa posture inattendue peut être perçue comme un premier jalon posé pour, à travers un jeu d’ombres, se démarquer de Khalifa Sall, après deux défaites consécutives : au référendum de 2016 et aux dernières législatives. On se rappelle que lors du meeting de clôture tenu aux Parcelles Assainies en juillet 2017, Amadou Bâ avait tendu la main à Moussa Sy pour la conclusion de l’armistice.
    Ce dernier, naguère virulent à l’endroit de Macky Sall, était aphone jusque-là. Fantasme ou réalité : il se susurre dans les salons parcellois que l’ancien homme de confiance de Pape Diop ne cracherait pas sur une nouvelle offre de partenariat de l’Apr. Car, il est probable qu’il mise sur une victoire de Macky en 2019 et, le cas échéant, conserver son fromage de maire. Ce qu’il ne peut pas, selon toute vraisemblance, obtenir d’un autre allié.

    Laisser un commentaire