Dialogue politique: Pour Me Madické Niang, le gouvernement doit être sincère et veiller au respect des intérêts du pays

Dialogue polotique: pour Me Madické Niang

Le dialogue politique appelé par Macky Sall et béni par Sérigne Sidi Makhtar Mbacké intéresse la classe politique. A l’instar d’Abdoulaye Wade qui a commencé à prendre langue avec son successeur, Me Madické Niang, l’adoubé n°2 du Pds a bien accueilli le procédé. Il demande juste au chef de l’Etat être sincère dans sa démarche.

Me Madické Niang a pris la balle au rebond. Face aux nombreux journalistes venus couvrir le Maagal de Touba, il a remercié le porte-parole de la communauté mouride, Sérigne Bassirou Mbacké, pour toutes les actions qu’il réalise au coeur de la communauté. Et pour son appel au dialogue qui doit concerner le président de la République pour l’apaisement du  climat social.

C’est ainsi que Me Madické Niang, désigné numéro 2 du Pds, qui analysait cet appel au dialogue a dit sa fierté d’être le disciple de Sérigne Touba ; tout en chantant sa flamme pour Touba l’éternel: ”je crois, j’aime et je me limite juste sur Sérigne Touba”.

Comme un professeur face à des élèves toute ouïe, il a enseigné le parcours de Sérigne Touba. “Qui était un homme de paix, un homme que les blancs avaient tenté d’humilier.” Un malicieux clin d’œil au point de vue développé par Abdoulaye Wade qui se disait trahi par Macky Sall.

“Mais, malgré cela, il ne leur en a jamais voulu” a déclaré Me Madické Niang. Aussi, l’orateur du jour en a profité pour faire un rappel sur le  dialogue qui existait  entre les deux anciens présidents de la République, Me Abdoulaye Wade et Abdou Diouf. Et a souligné que “Me Abdoulaye Wade n’est pas revenu au pays pour amener des problèmes au peuple sénégalais.”

S’il se dit intéressé par l’appel au dialogue, Me Madicke Niang a exigé du président que son offre  soit ‘‘sérieuse et au delà, qu’elle repose sur les intérêts du peuple Sénégalais. Les intérêts du peuple Sénégalais; c’est d’abord de répondre au Livre blanc sur l’organisation des élections. Et que ça soit aussi ouvert à l’opposition non pas de manipulation circonstanciel. Mais, que ça les rapproche des couloirs de discussions avec l’opposition de manière régulière.”

Aussi, Me Madické Niang a déclaré que  l’opposition va rester à l’écoute puisque “c’est le pouvoir qui est dans le besoin de faire avancer ce dialogue. Et que la démarche soit sincère. Et que cela s’appuie uniquement sur l’avancée du pays.” Il a terminé son speech par rendre garce à son guide, ” Sérigne Touba”

Laisser un commentaire