Décès de Lamine Koïta à Fatick : un député conspué et sérieusement pris à partie chez le défunt

La famille de Lamine Koïta et les populations de Fatick ne décolèrent pas, surtout en qui concerne le certificat du genre de mort délivré après l’autopsie, concluant à une mort naturelle du jeune homme, décédé en début de semaine, à la suite d’un contrôle de police. Ces derniers qui contestent l’autopsie, accusent la police d’avoir battu à mort le jeune conducteur de moto Jakarta. Hier, un député proche du pouvoir, dont le nom n’a pas révélé, qui s’était rendu au domicile de la victime pour présenter ses condoléances, y a passé un sale quart d’heure, selon la RFM. Conspué et pris à partie, il a été mis à rude épreuve avant d’être invité à quitter les lieux.

Laisser un commentaire