Décès d’Amath Dansokho : le dernier des Mohicans Maxiste-Lenistes Sénégalais vient de tomber

Décès d’ Amath Dansokho : le dernier

Marxiste- Leniniste éprouvé, clairvoyant et pragmatique, il l’a été depuis son jeune Age et il l’est resté jusqu’à son dernier souffle, malgré les turpitudes de l’histoire et une géopolitique qui a fini par dicter de nouvelles postures, de nouvelles règles de jeu politique, de nouveaux rapports intelligents.

Il était d’un réalisme politique qu’on pouvait  mesurer à travers ses propos qu’ il aimait  tenir à ses ouailles : « ce sont les masses qui font les changements  et personne d’autre à leur place et par conséquence il ne faut pas aller plus vite que son  peuple »  et il ajoutait « on fait la politique avec et pour ses contemporains et non pour des extra-terrestres ».

Aussi retiendra-t-on de l’homme son ouverture politique qui dépassait sa famille idéologique et avait fini de faire de lui le principal artificier de toutes les Alliances  à la base des changements politico-sociaux intervenus dans notre pays de Senghor à Macky  Sall ( premier allié du libéral Wade contre Senghor, Premier Gouvernement d’union National avec Abdou Diouf face aux défis intérieurs et extérieurs du Sénégal de 1989, CA 2000, Bennoo Siguil Sénégal,  Assises nationales, Bénnoo Bokh Yaakhar). L’homme était un tribun politique avec une capacité d’analyse politique et géopolitique inégalables,  doublé d’un patriotisme insondable et d’un engagement politique inébranlable.        

Enfin Amath était un grand cœur, un homme véridique, généreux en tout, ( dévouement pour son parti, pour les démunis, pour son pays, généreux dans les idées), un homme humble, entier, vivant et vivace. Mes condoléances les plus émues à toute sa Famille, à tous les militants du PIT, à Bénoo Bokh Yakhar et particulièrement à son Président.Que le tout Puissant répande sa miséricorde sur lui et l’accueille au sein des Martyrs Amen !

Adieu Camarade, Repose en paix !

                Waly NDiaye/ PIT Sénégal/

Membre du Secrétariat du Comité central

Laisser un commentaire