Casamance : La base de Sikoun, commandée par le chef rebelle Adama Sané, est tombée

La base de Sikoun, commandée par le chef rebelle Adama Sané, est tombée jeudi soir, selon le journaliste Barka Ba, qui cite de source sure. Ce, au terme d’un pilonnage intensif, les combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) ont été obligés de quitter ce sanctuaire mythique de la rébellion.

Bastion inexpugnable du Paigc pendant la guerre de libération qui y avait érigé des bunkers, Sikoun, à en croire au journaliste, est une « place forte du Mfdc qui s’y était réinstallé, avec son fromager sacré, très important dans la préparation mystique des combattants ». Comme Baraka Mandioka, ancien fief de Salif Sadio où le chef rebelle avait été délogé en 2006 par une offensive de l’armée appuyée par le général-bissau-guinéen Tagme Naway, ajoute-t-il.

Depuis des semaines, l’armée sénégalaise mène une offensive à la frontière avec la Guinée-Bissau et la prise de Sikoun était l’un de ses objectifs majeurs. Les bases surnommées la « 2 » et la « 9 » commandées par Ibrahima Kompass Diatta, autre chef de guerre du Mfdc, sont elles aussi tombées mercredi, informe M. Ba.

Laisser un commentaire