Pour la Casamance, chaque fils de la région met de côté ses ambitions », Alphonse Boyer

Pour la Casamance

Texte alternatif de la bannière

Sylvain Alphonse Boyer, responsable régional de l’AFP à Ziguinchor, a aussi été le premier conseiller du maire de la commune de Ziguinchor de 2001 à 2009. Encarté aujourd’hui au sein de BBY, il est l’un des hommes qui, bien que discret, ne cesse de fédérer les forces politiques de la région et faire l’unanimité autour de sa personne.

Cadre éminent du parti de Moustapha Niasse, il est, depuis 2015, le président du conseil de surveillance de l’Ageroute. Travailleur acharné et militant convaincu de la cause du développement de la Casamance, M. Boyer est l’invité de la rédaction de Kewoulo. Pour nous, il est revenu sur les réalisations de Macky Sall, dans la région du Sud, comme de ses voisins. Mais aussi, sur leur compagnonnage avec le parti présidentiel  dans la coalition Benno Bok Yakaar. Tout en ne s’abstenant pas de nous parler des nouveaux arrivants dans la mouvance présidentielle.

Comme tout compagnonnage, il y a des difficultés sur la participation de chaque partie politique dans les activités de la région. Cependant, il faut noter, qu’en politique, il faut être généreux et savoir partager. Pour parer à toutes les difficultés auxquelles la coalition pourrait être confrontées, M. Boyer a fait remarqué qu’ils ont formé une coordination régionale gérée par un membre éminent de la LD qui est un parti minoritaire. Mais, qui fait parti de Benno Bokk Yakaar pour essayer de gérer les divergences.

Sur ce qui est des réalisations du Président Macky Sall, dans la région sud, M. Boyer nous a fait savoir que « en 7ans, Macky Sall a pu réfectionner 438 Km de routes bitumées dans la région naturelle de Casamance. Ce qui comprend la région de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda pour un montant de 166.000.000.000 de F. CFA« . En dehors des routes bitumées, le Président Macky Sall a pu réaliser 174 km de route non bitumés ou pistes, pour un montant total de 7.700.000.000 de F. CFA.

En ce qui concerne la réfection des ouvrages d’art, c’est à dire, les ponts, celui d’Émile Badiane, le pont de Katakalousse, et le pont de Kolda sur un linéaire de 960 mètres pour un montant de 19.000.000 000 F. CFA. Tous ces ouvrages sont accompagnés de programmes d’entretien routier en 7 ans; soit un montant de 235.000.000.000FRCA. Pour ces réalisations Alphonse Boyer pense que : « tous ces travaux ont participé à la politique de désenclavement de la région naturelle de Casamance. Sans, pour autant, oublier le pont de Farafégny qui était mis à jour par tous les régimes qui sont passés par là.

Mais c’est avec Macky Sall et le président Adama Barrow que cela a pu se faire. C’est une fierté nationale, plus particulièrement casamançaise. Car c’est un ouf de soulagement pour les populations qui empruntaient ce passage« . Cependant il faut noter que toutes ces réalisations sont accompagnées d’actions sociale. Soit l’aménagement des écoles, des murs d’écoles, des marchés et autres, pour soulager les populations.

En ce qui concerne le ralliement de Abdoulaye Baldé dans la mouvance présidentielle, selon M. Boyer, « c’est une chose à saluer même s’il faut noter qu’il est venu un peu en retard. Mais, l’essentiel est qu’il a mis l’accent sur la priorité des populations de la Casamance et non sur ses motivations personnelles. Ce ralliement va unir nos forces et être une action pour le développement économique de la région de Casamance. Et que chaque politicien doit faire de même« .

Dans le même sens en ce qui concerne Ousmane Sonko qui est aussi un fils de la Casamance, selon Alphonse Boyer: « ce Monsieur ne les ébranle pas. Entre fils de Casamance, on se connait. Je ne refuse pas à Sonko son appartenance à la Casamance, mais il est sûrement sorti des bois. Et son avènement ne durera pas. De ce fait, si le Benno Bokk Yakaar reste uni, rien ne va nous ébranler« .

Avec la rédaction de Kewoulo, il est aussi revenu  sur les violences notées durant la campagne électorale et les a condamné fermement. Il a appelé les populations à se munir de leurs cartes et d’aller voter massivement le jour du 24 février pour la réélection de leur candidat Macky Sall par une victoire écrasante.

Laisser un commentaire