Anciens footballeurs:”Fadiga ou Diouf, ne peuvent jamais être mes ennemis “Aliou Cissé

Après la pluie, c’est le beau temps. C’est ce qu’essaie de faire savoir le sélectionneur national qui est revenu sur ses malentendus avec certains anciens footballeurs comme Khalilou Fadiga, El Hadj Diouf…

A en croire Aliou Cissé, la génération 2002 est une génération spéciale. « Elle a donné tellement de bonheur et de satisfaction au pays qu’on ne peut pas l’oublier. Dieu a fait que ce sont les membres de cette génération qui sont à la tête de l’équipe nationale du Sénégal. Cela veut dire que l’histoire continue. Aliou Cissé qui gagne, c’est la génération 2002 qui gagne. »

Maintenant, dit le sélectionneur national, « il peut y avoir des malentendus, mais Fadiga ou Diouf, ne peuvent jamais être mes ennemis, ce sont mes frères. Diouf n’a jamais fait une sortie pour critiquer la génération 2002. La dernière fois, on m’avait posé la question, j’avais dit que je ne répondrai pas à la génération 2002 parce qu’on se connaît. »

«Donc, ils ne peuvent dire quelque chose qui puisse me faire mal, au contraire. J’ai toujours ouvert la porte. Maintenant quiconque veut venir, est le bienvenu. Celui qui ne veut pas venir, nous allons continuer. Et quel que soit le problème, si nous nous asseyons autour d’une table, nous allons tomber d’accord. On a montré qu’ensemble on sera toujours devant, c’est ce que je voudrais, que cette coupe-là apporte, de la sérénité. », dit-il.

Aliou Cissé de poursuivre : « Amdy Moustapha Faye n’est pas mon ennemi. Henri Camara non plus, lui, c’est mon boy. Moi je ne comprends pas ses sorties parce que Henri, je fais partie des gens qui l’ont couvé, qui l’ont aidé au sein de cette équipe nationale et il le sait. Vous ne m’avez jamais entendu sortir et dire quelque chose de mal de la génération de 2002.»

« Maintenant, il y aura toujours des divergences. En réalité, ce qui est important, c’est que le drapeau du Sénégal flotte et surtout qu’on se respecte dans ce pays », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire