Affaire Viol : L’histoire de Adji Sarr, l’accusatrice de Ousmane Sonko

Adji Sarr (20 ans) est devenue une célébrité au Sénégal depuis vendredi. La jeune travaillant dans un salon de massage à Sacré-Cœur, a accusé de « viols répétitifs et de menaces de mort », Ousmane Sonko, le plus redoutable opposant au président Macky Sall.

Orpheline de mère depuis 2010 et originaire du département de Fatick, au centre du Sénégal, la jeune fille a connu un passé douloureux, selon L’Observateur. Confiée aux parents de sa mère, elle y a passé près de 4 ans, avant d’être confiée à une de ses tantes à Grand Yoff.

Durant cette période, elle poursuivait ses études dans l’espoir d’un avenir meilleur. Mais, elle n’ira pas plus loin que la classe de 4e. Elle s’engouffre dans un petit commerce, engagée comme vendeuse dans les boutiques de prêt à porter en banlieue et par la suite, chez une couturière à Liberté 6.

Plus tard, elle a été envoyée chez Nd. Kh. Ndiaye, propriétaire du salon « Sweet Beauté », comme masseuse, avec un salaire de 40.000 FCFA par mois. Aujourd’hui, A. Sarr est au cœur d’une sombre affaire de viol présumé, mettant en cause le député Ousmane Sonko.

Mais, si l’on se fie aux propos de sa patronne, la jeune femme participe à un deal contre Ousmane Sonko.

Laisser un commentaire