Terrorisme: Une senégalaise dans les rangs de Boko Haram

Une Sénégalaise était dans les rangs de Boko Haram. Son nom, Maïmouna L., troisième femme de Mokhtar Diokhané qui a livré des confidences dans ce sens lors de son audition sous le régime de la garde-à-vue.

La mobilisation des forces de sécurité sénégalaise (Section de recherche, Dic, Dst, Bip, Gign…) a permis au Sénégal d’échapper «au pire» dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Mokhtar Diokhané et compagnie. Il s’agit d’une entreprise criminelle neutralisée à temps.

Les investigations des enquêteurs ont permis de faire des découvertes effarantes comme la présence d’une Sénégalaise dans les rangs du secte Boko Haram.

Interrogé sous le régime de la garde à vue, Mokhtar Diokhané a admis le présence dans les rangs de Boko Haram à Abadam, Handaq Sambissa (où il a rencontré Cheikh Aboubacar Shekau après 6 mois à  Handaq) et Fatkhoul Moubine de Maimouna L., une ressortissante sénégalaise.

Laisser un commentaire