19 avril au Sénégal : les marcheurs conspuent Macky Sall et promettent l’enfer

    19 avril au Sénégal : les marcheurs conspuent Macky Sall

    19 avril au Sénégal : les marcheurs fustigent Macky Sall et annoncent une réplique
    19 avril au Sénégal : les marcheurs fustigent Macky Sall et annoncent une réplique

    La journée de ce jeudi 19 avril a été marquée par le vote de la loi portant sur le parrainage citoyen. Selon les juristes, le parrainage citoyen pour une élection peut être défini comme un mode de sélection pour valider une candidature par la signature d’un nombre défini de citoyens ou d’élus. Le Sénégal est concerné par le cas du parrainage citoyen.

    Le parrainage qui n’est pas nouveau au Sénégal car les élections du 1er Décembre 1963 ont été organisées dans ce sens. Mais aujourd’hui, l’opposition voit cela comme une façon d’éliminer les candidats potentiels aux prochaines élections présidentielles en février 2019.

    Lors de cette journée, l’Equipe Kéwoulo est descendue sur terrain pour recueillir l’avis de certains sur ce projet de loi. Dans ce sens, beaucoup de citoyens considèrent cela comme « antidémocratique et constitue une honte pour un président né après les indépendances en faisant allusion au président Macky Sall« .

    En plus, lors son accession à la magistrature suppême, il avait promis qu’il allait vérouiller la Constitution. Promesse no tenue. Car la Constitution a subi des réformes. La plus récente date du référendum.

    Les populations voient en sa gestion du pays « une gestion calamiteuse« . A la place du mot démocratie, les sénégalais ont l’habitude de faire du néolgisme en disant « doolécratie« . Ce terme veut autrement dire « le règne par la force ».

    Laisser un commentaire