En toute vérité: « C’est pour arrêter le bradage de ce pays que je me suis engagé en politique », Pierre Goudiaby Atépa

Texte alternatif de la bannière

Le président du mouvement « Sénégal Rek » était l’invité de l’émission « Toute la vérité » sur Sen-TV. Face au journaliste, Birahim Touré, il est revenu sur son long parcours de bâtisseur. Aussi, interpellé sur les raisons de son engagement en politique, Pierre Goudiaby Atépa a déclaré que « il est temps que des gens, comme lui, qui n’ont rien à voir avec la politique, s’engagent au service de la nation.« 

Ceux qui pensent que l’architecte Pierre Goudiaby Atépa s’est engagé en politique pour juste faire de la figuration peuvent déchanter. Petit à petit, mais sûrement, le patron de « Sénégal Rek » est en train de faire son chemin. Et celui que personne ne peut soupçonner de vouloir être président pour s’enrichir séduit de plus en plus les Sénégalais qui commencent à voir, en lui, l’alternative à cette culture du tout politique ; une tradition qui a freiné le développement du Sénégal depuis son indépendance. Conscient que le Sénégal peut se transformer rapidement, grâce notamment à ses ressources naturelles nouvellement découvertes, Pierre Goudiaby Atépa a rappelé que les émirats Arabes Unis était dans la même situation que le Sénégal, il y a 40 ans. « Quand, avec mon grand frère, Cheikh Ngom, on a fait le siège de la BCEAO avec 23 niveaux, à Dubaï, l’immeuble le plus haut faisait 12 étages », a rappelé l’architecte.

Pour cet illustre architecte qui veut rebâtir le Sénégal, son rêve est de créer Petrópolis, une ville sénégalaise qui sera l’alter égo de Dubaï. Où les gens viendront du monde entier pour faire leurs courses. Alors que le gouvernement actuel du Président Macky Sall cherche à faire émerger le Sénégal par son PSE, Pierre Goudiaby Atépa pense plutôt au développement réel du Sénégal. Pour lui, le Sénégal est mieux armé que les pays qui ont réussi à sortir la tête de l’eau en un temps records grâce à leurs ressources minières. Et sinon le patriotisme des politiciens sénégalais, le patron de « Sénégal Rek» ne comprend pas pourquoi le Sénégal ne pourrait se développer. « Nous avons les instruments du développement de l’Afrique, il faut juste savoir les utiliser. Le développement est possible. C’est ça que nous voulons dire aux Sénégalais, à travers notre candidature« , a déclaré Pierre Goudiaby Atépa.

Alors que nombreux ont été les Sénégalais qui ont applaudi les 7.000 milliards de F CFA de prêts obtenus par le gouvernement sénégalais, au groupe consultatif de Paris, Pierre Goudiaby Atépa pense que « le Sénégal n’aurait jamais dû aller tendre la main » et engager des générations entières de Sénégalais. Pour celui qui promet de refonder profondément les mentalités du citoyen, « le Sénégal doit créer des richesses, en faisant des transferts de technologies avec ses partenaires. » Alors que Pierre Goudiaby Atépa a décidé d’aller à la conquête du pouvoir suprême sénégalais, il a déclaré ambitionner de susciter le développement de toute l’Afrique de l’Ouest. Avec la Guinée Conakry, premier voisin direct du Sénégal, il compte mettre en place un partenariat ; en prenant son bauxite. « Soit ils nous le vendent, soit on fait un échange avec le gaz sénégalais pour, ensemble, fabriquer de l’aluminium qui servira aux deux pays.

Comme pour la Guinée, le patron de « Sénégal Rek » veut prendre langue avec la Cédeao pour créer le développement des 16 Etats de l’Afrique de l’Ouest. Et, le doyen des candidats à la candidature a demandé aux jeunes sénégalais « de porter (son) combat pour l’industrialisation du continent.» Aussi, il leur a suggéré de «ne pas s’attarder sur les méfiances des papys qui refusent le développement de l’Afrique. » Aussi, le nouveau chantre du nationalisme sénégalais a dit ne pas comprendre que « 60 ans après que Cheikh Fall ait été désigné Directeur Général d’Air Afrique, on puisse venir nous dire que CGF Bourse -une société qui appartient au fils de Cheikh Fall- ne puisse pas structurer le financement pour l’achat d’un avion. Et qu’un blanc –le DG d’Air Sénégal S.A- vienne nous dire qu’on est des incapables« , a déploré Pierre Goudiaby Atépa. Lui, président, le patron de «Sénégal Rek» a promis que la préférence, dans tous les domaines, sera accordée aux nationaux.

 

Laisser un commentaire