Royaume-Uni : Des cas de variole du singe découverts chez des homosexuels

Royaume-Uni : Des cas de variole du singe découverts chez des homosexuels

C’est le 7 mai dernier qu’un premier cas de monkaypox, ou variole du singe, a été enregistré au Royaume-Uni. Le virus s’est, par la suite, propagé. Ce lundi 16 mai, l’Agence britannique de sécurité sanitaire a annoncé avoir détecté quatre nouveaux cas. Des investigations entamées ont permis de savoir que les quatre derniers cas découverts à Londres s’identifient «comme gays, bisexuels ou hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (Hsh)».

Actuellement, des contacts communs ont été identifiés pour deux des quatre derniers cas. L’agence n’a pas encore trouvé de lien avec un voyage dans un pays où le monkeypox est endémique. Le lieu exact et la manière dont ils ont contracté leur infection font l’objet d’une enquête urgente, notamment pour savoir s’ils ont d’autres liens entre eux. 
 
Ces derniers cas portent à sept le nombre de cas confirmés de monkeypox au Royaume-Uni, diagnostiqués entre le 6 et le 15 mai 2022.

Laisser un commentaire