Réhabilitation du cimetière musulman de Yoff: Barthélémy Dias soulage les proches des disparus

Le maire de la ville de Dakar a procédé hier au lancement des travaux de pavage, d’éclairage et de sécurisation du cimetière musulman de Yoff. Barthélémy Dias annonce également des discussions, dans les prochains jours, avec le président de la République sur la question de l’extension voire la recherche d’espaces pouvant prendre le relais des cimetières de Yoff et de Béthanien qui vont bientôt atteindre leurs capacités d’accueil, rapporte “L’As”.

«Nous sommes venus pour constater un des objectifs qu’on s’était fixés pour les cent premiers jours. C’était pour, entre autres, paver les cimetières musulman de Yoff et catholique de Béthanie », précise le maire de la ville de Dakar.

Un acte qui, selon lui, entre en droite ligne dans son programme de construction d’un «Dakar de tous avec tous et pour tous, qui passe impérativement par l’amélioration du cadre de vie». D’autant que les cimetières accueillent des parents, voisins, amis et connaissances.

Selon Barthélémy Dias, les cimetières sont des lieux qui, malheureusement, font objet d’actes de vandalisme. On y assiste à la profanation de certaines tombes. «C’est la raison pour laquelle, nous avons choisi de mettre l’accent sur le pavage», indique le maire de Dakar qui précise que tout le cimetière de Yoff sera pavé dans les semaines à venir. Outre le pavage, les lieux seront désormais éclairés. «150 points lumineux seront installés dans l’enceinte du cimetière de Yoff pour améliorer la sécurisation et permettre aux personnes qui le fréquentent et qui y travaillent, de pouvoir se déplacer dans des conditions beaucoup plus adéquates et acceptables», affirme Dias-fils, qui ajoute que ces points lumineux seront mis au LED.

Un choix qui s’explique par le fait que certaines personnes s’aventurent à vandaliser les points lumineux ou solaires, en prenant les plaques lumineuses ou les batteries. «C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de changer d’approche en mettant un réseau LED. Cela permettra à ceux qui fréquentent les cimetières tôt le matin, d’y venir et ceux qui quittent des fois tardivement, de partir, «dans des conditions de sécurité acceptables. Au-delà de l’éclairage, nous allons faire de notre mieux pour rendre ce cimetière agréable pour ceux qui le fréquentent parce que le cadre de vie, c’est aussi bien pour les vivants que pour les morts», souligne M. Dias.

Venu accueillir le maire de la ville, son collègue de Yoff s’est engagé à l’accompagner. Seydina Issa Laye Samb trouve important d’améliorer le cadre de vie du cimetière, pour permettre aux concitoyens de venir se recueillir d’une manière très saine au niveau des tombes et prier pour leurs proches disparus. «Le territoire de la commune de Yoff est compris dans celui de la Ville de Dakar. Donc, nous allons accompagner la Ville par rapport à l’exécution de ses missions et tâches au profit des populations de Dakar», indique le maire de Yoff.

Extension des cimetières

La question de l’extension des cimetières musulman de Yoff et catholique de Béthanie, a été évoquée par le maire de Dakar. Il a annoncé que lors de l’audience qu’il aura le chef de l’Etat, il va aborder la question de la réserve qui a été mise à la disposition de la structure en charge de construire l’extension de la VDN 3. «Cette réserve concerne le cimetière musulman de Yoff», plaide Barthélémy Dias, qui a prévu d’entamer des pourparlers avec les notables de Dakar et les gestionnaires des cimetières, pour discuter de certaines problématiques que rencontrent les populations dans ces lieux.

«Nous avons de sérieux problèmes de réserves foncières. Nous devons être en mesure de pouvoir parler le même langage. Il sera question de voir avec le Président comment identifier certaines réserves foncières à Dakar. Une ville ne peut pas exister sans certaines structures dont les cimetières. Or, les cimetières de Béthanie et de Yoff vont bientôt atteindre leurs capacités d’accueil. On doit voir d’autres structures qui pourront prendre le relais dans les années à venir », souligne le maire de Dakar.

Laisser un commentaire