Rapatriement du corps de El’hadj Ndiaye: La France joint sa voix au Sénégalais d’Espagne et en appel au chef de l’Etat

Rapatriement du corps de El'hadj Ndiaye

A L’instar de la communauté sénégalaise d’Espagne, c’est la diaspora française qui est entrée dans « la prière ». Elle exige des autorités sénégalaises qu’elles soient plus proches de leurs compatriotes en difficulté et réclame leur aide pour le rapatriement de la dépouille de El’hadj Ndiaye.

Hier, Mme Aïssata Dème, une des notables de Fouta Sur Seine -Mantes La Jolie- s’est départie de son manteau de militant du parti présidentiel -qui voudrait que les apéristes couvrent le régime et ses errements. Dans un appel un solennel, plein d’émotions, elle a demandé au chef de l’Etat, Macky Sall, de sortir de son silence et à prendre publiquement position pour la défense de l’intégrité physique et matérielle des Sénégalais de l’extérieur.

Lors d’un entretien exclusif accordé à la rédaction de Kewoulo.info, cette médiatrice sociale très sollicitée dans le département des Yvelines a demandé à l’Etat sénégalais de tout faire pour obtenir, rapidement, le rapatriement du corps de El’hadj Ndiaye, ce compatriote tué, il y’a 15 jours, à Alméria, en Espagne par des policiers. Aussi, Mme Aïssata Dème voudrait que cet acte ne reste pas impuni pour décourager d’autres racistes qui seraient tentés d’imiter ces policiers espagnols.

« Ce qui lui est arrivé interpelle chacun de nous. Et face à un drame pareil, qui frappe un des nôtres, on ne doit pas rester de marbre. C’est de notre devoir que de lever la voix et d’exiger du Sénégal de venir en aide à ses compatriotes. De taper sur la table lorsque leurs droits sont bafoués dans leurs pays pays d’accueil ».

Choquée par les circonstances dans lesquelles le décès de notre compatriote est survenu, Mme Aïssata Dème croit savoir que « aucun être humain ne mérite de connaitre autant d’outrages. » « Ils l’ont tué. En plus de leur ignoble crime, ils continuent à prendre en otage son corps, accentuant la douleur de sa famille. C’est inhumain et le Sénégal sortirait grandi s’il se penchait sur des dossiers humanitaires pareils. »

PARTAGER
Article précédentNouvel équipementier des Lions, Romai : Un contrat de 450 millions de francs
Article suivantDikoon: Saison 1, épisode 31 du 16 Novembre 2016
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire