Macky Sall à ses alliés réclamant des moyens financiers: ” Je ne vais pas donner l’argent du peuple aux politiciens “

Macky Sall à ses alliés réclamant des moyens financiers

 En conclave samedi dernier, les leaders de Benno Bokk Yakkar ont discuté des modalités pour entrer de plain-pied dans la campagne pour les législatives du 30 juillet prochain. Certains leaders en ont profité pour poser sur la table certaines revendications parmi lesquelles, des moyens financiers pour les actions politiques, Mais le président de la République s‘est voulu très clair, soutenant que l’argent du peuple n’est pas destiné aux politiciens.

C’est Assane Dia, membre de Macky 2012, qui s‘est le plus illustré lors de la rencontre entre Macky Sall et ses différents alliés le week-end dernier. Le président du Conseil d’administration de la Sodefitex a pris la parole devant le chef de l’Etat, soutenant qu’ils (les leaders de la mouvance présidentielle) n’ont pas suffisamment de moyens financiers d’actions politiques.

Il s‘est désolé du fait qu’ils n’ont pas de quoi satisfaire les exigences de la demande sociale alors que les populations n’hésitent pas à venir les solliciter avec des ordonnances et autres besoins. En clair, il a dit ce que tout le monde pense tout bas. La preuve, la sortie a suscité un tonnerre d’applaudissements.

Toutefois, ses propos n’ont pas rencontré l’assentiment du Président, qui en a profité pour le savonner et mettre en garde ses allies et ses militants de l’Apr

Le président de la Conférence des leaders a fait savoir à Assane dia que son « discours est dangereux et dévastateur ». « Je ne vais pas donner l’argent du peuple aux politiciens. Nous sommes des théoriciens de la rupture. C’est nous qui avons parlé de rupture. Cette pratique est dépassée. L’argent des sénégalais est destiné à la construction de piste rurale, de forages, à la création de bourses de sécurité familiale, à la couverture maladie universelle… je ne donne rien. L’argent public n’est pas distribué comme ça aux politiciens ».

Pendant 5 minutes, il a fait la leçon a Assane Dia et à tous ceux qui pensent comme lui. Et voulant très clair, il poursuit que ceci est valable aussi bien pour les militants de l’Apr que ses alliés Bby. Macky Sall se dit convaincu que ce n’est pas l’argent qui fait gagner. « En 2012, on n’avait pas d’argent, on a pourtant gagné. Il faut que nous continuons à imprimer cette rupture », a-t-il renchéri, poursuivant que la reddition des comptes est une demande sociale et qu’ils devraient gérer par l’exemple.

Le chef de l’Etat a par ailleurs rassuré ses militants et alliés quant à la victoire certaine de Bby lors des législatives.

L’As

Laisser un commentaire