Maagal Touba 2019: Sokhna Aïda Diallo sera à Ngabou et Sérigne Saliou Thioune à Dianatoul Mahwa

Maagal Touba 2019: Sokhna Aïda

Les services de renseignements sénégalais sont sur les dents. A moins de deux semaines du grand Maagal de Touba, ils ont émis des bulletins sécuritaires très inquiétants sur la plus grande rencontre religieuse du pays. A en croire des sources judiciaires, les Grandes oreilles de l’Etat se sont inquiétées de possibles affrontements massifs qui pourraient survenir cette année à Touba entre les disciples de Sokhna Aïda Diallo, l’héritière désignée au trône, et Sérigne Saliou Thioune, le fils aîné du défunt guide des Thiantakoune qui s’est installé Khalife sur le trône convoité de Cheikh Béthio Thioune.

Divisés depuis la mort de leur guide sur cette question de l’héritier, les talibés de Cheikh Thioune se sont affrontés en de nombreuses reprises pour imposer celui qu’ils croient être légitime. Si les enfants du défunt guide ont fait bloc derrière leur frère aîné, Sérigne Saliou Thioune, espérant un jour bénéficier des privilèges que confère ce titre de Khalife, la majeure partie des talibés est restée fidèle aux recommandations de Cheikh Béthio Thioune qui, de son vivant, avait clairement désigné Sokhna Aïda Diallo comme son khalife et l’avait même fait accéder au titre honorable de Cheikha, grade suprême dans l’islam confrérique avant de le lui retirer, suite à la broncha générale qui a suivi l’annonce de cette nouvelle.

Considéré comme l’incarnation de Sérigne Sérigne Saliou Mbacké, le Cheikh Béthio Thioune est le plus populaire et le plus riche de tous les marabouts du Sénégal, au cours de ces 20 dernières années. Et la générosité de ses talibés, envers leur guide, avait fait de lui l’homme le plus couru et des plus détestés des marabouts. Mais aussi celui dont les actes fascinaient la presse nationale. Comme il l’avait fait avec Sokhna Aïda, le défunt guide avait aussi désigné Médinatoul Salam, son village natal, comme le sanctuaire des Thiantacounes. Et avait clairement émis le vœu d’être enterré là bas le jour de sa mort. Si ce vœu avait été exaucé, le village de Médinatoul Salam serait devenu un lieu de culte et de pèlerinage pour ses talibés, au détriment de Touba.

C’est pour mettre un terme à ce danger que constituerait cette scission que le Khalife général des mourides, Sérigne Mountakha Mbacké, appelé à statuer dans le différend familial, a ordonné que Cheikh Béthio Thioune soit enterré à Touba. Et dans la foulée, il a reconnu Serigne Saliou Thioune, qui a accédé à sa demande de faire enterrer Cheikh Béthio Thioune a Touba, comme le Khalife général des Thiantacounes. C’est fort de cette reconnaissance mouride que Sérigne Saliou Thioune va occuper le fief de son défunt père et organiser son Maagal à Dianatoul Makhwa. Tandis que Sokhna Aïda et les siens vont s’installer à Ngabou, un autre village dans la périphérie de Touba. Et tout ce beau monde risque de se retrouver devant la tombe du défunt guide au cimetière de Bakhiya, à Touba.

Laisser un commentaire