Lycée de Kébémer: Plus de quarante filles sujettes à des crises d’esthésie

Lycée de Kébémer

Texte alternatif de la bannière

Une quarantaine de filles du Lycée de Kébémer ont été prises d’esthésie (angoisse aiguë), hier mardi matin, rapporte L’Observateur. Une situation qui a entraîné un arrêt de cours jusqu’au jeudi.

Aux environs de 9h, une fille en classe de Seconde a commencé à crier à tue-tête. Alors que son professeur tente de la calmer, une autre prend le relais. Et de fil en aiguille, une quarantaine de filles environs se sont mises à crier à pleins poumons.

Dépassés par la situation, les autorités de l’établissement ont appelé à l’aide la police et les sapeurs-pompiers. Les filles ont été évacuées au centre de santé, où le préfet départemental et le maire de la commune sont venus à leur chevet.

Le lycée a aussitôt été évacué, et les cours sont suspendus jusqu’à jeudi, « car les élèves ont été traumatisés. Nous voulons leur donner du temps afin qu’ils retrouvent le calme et la sérénité, » explique Aminata Sy, Proviseur.

Laisser un commentaire