Insécurité à Mbour : Deux agences cambriolées, une commerçante agressée dans sa chambre

Insécurité à Mbour : Deux agences cambriolées, une commerçante agressée dans sa chambre

Une recrudescence de l’insécurité est notée depuis quelques temps à Mbour. En l’espace de deux jours, une commerçante a été agressée dans sa chambre et deux agences cambriolées. C’est vers 4 h du matin qu’une commerçante a été agressée dans sa chambre. La jeune fille s’active dans la vente de jus et de crème glacée . Elle a été surprise dans son sommeil et blessée par arme blanche au niveau de la tête. Elle n’a dû son salut qu’avec l’intervention des membres de sa famille, qui ont entendu ses cris de détresse et d’appels au secours.  »Nous avons entendu des cris, nous nous sommes précipités dehors pour voir ce qui se passait. Mon frère pensait que c’était un de ses enfants qui faisait un cauchemar. Nous avons trouvé ma sœur baignant dans du sang. Son sac qui contient l’argent a été jeté hors de la maison. Nous l’avons amené à l’hôpital pour des soins », explique la grande-sœur de la victime. Mais par quel moyen le voleur a-t-il réussi à entrer dans la chambre ?  »La porte de la chambre n’est pas fermée à clé. 
Un jour, les enfants jouaient dans la chambre et ils se sont enfermés à l’intérieur. Nous avons cassé la serrure et on n’a pas eu le temps de la remplacer », explique-t-elle. Elle rajoute que sa sœur a vécu la plus grande peur de sa vie. Le lendemain deux agences ont été aussi cambriolées. Samba Gaye, directeur de l’une d’elle, revient sur les circonstances :  » ma secrétaire m’a appelé mardi matin pour m’informer que mon agence a été cambriolée. Il y avait un cadenas. Dans mon esprit, je me disais que comme j’étais à côté de la gendarmerie, le problème d’insécurité ne se posait pas. On a emporté la télé qui se trouvait dans la salle d’attente, l’imprimante, la machine de l’entreprise, avec laquelle je travaille depuis l’ouverture en 2016, ainsi que la somme de 180.000 fcfa et des documents ». Il dit être dépité par ce cambriolage parce que le cerveau de son entreprise (sa machine) a été emporté. Dans l’agence voisine, une machine et une imprimante ont été emportées. 

LAISSER UN COMMENTAIRE