Délogement des résidents des immeubles des Lionnes : le ministre de l’Intérieur accusé d’avoir fait couper l’eau et l’électricité

Délogement des résidents des immeubles des Lionnes : le ministre de l'Intérieur accusé d’avoir fait couper l'eau et l'électricité

Les résidents des immeubles des Lionnes aux Hlm Maristes qui seront délogés dès ce lundi 07 octobre 2019, ne comptent pas se laisser faire. Ils portent l’affaire devant la justice et accusent le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, d’avoir fait couper l’eau et l’électricité. 

« Cette démarche, nous ne l’avons jamais souhaité. Depuis 15 ans, nous avons cherché uniquement à négocier. Nous avons cherché toutes les voies autorisées pour pouvoir trouver une solution, mais aujourd’hui avec cette attitude désinvolte de leur part, nous promettant même de nous loger dans des tentes pour pouvoir nous évacuer immédiatement soit disant que nos immeubles menacent ruine», déplore le collectif des résidents des immeubles des Lionnes des Maristes qui annonce une poursuite judiciaire de l’affaire. 

« Nous sommes désolés, mais nous avons été obligés d’emprunter les voies de la justice. Et, cela nous irons jusqu’au bout dans ce processus-là », annoncent les membres du collectif qui faisaient face à la presse. Par rapport au Pv (Procès verbal) des autorités qui fait état de deux ou trois jours accordés aux résidents pour l’évacuation des lieux, le collectif dément. 

« Nous nous portons à faux par rapport à tout ce qui est dans le PV et nous n’avons pris aucun engagement à leur niveau », précise-t-il. Avant d’accuser le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye d’avoir donné l’ordre aux agents de la Senelec (Société nationale d’électricité du Sénégal) et à la Sde (Société des eaux) d’arrêter l’approvisionnement en eau et en électricité.  

Membre dudit collectif, Thierno Dieng de préciser qu’ils n’ont jamais refusé de quitter les lieux. Car, informe-t-il, « c’est nous qui avions alerté les autorités sur la vétusté du produit qu’ils nous ont vendu depuis 2005». Il ajoute : « Ils ont compris leur faute, c’est la raison pour laquelle ils ont commencé dès ce moment à prendre en charge les résidents surtout les propriétaires qui habitaient dans les deux immeubles qui se sont effrontés ».  

Du côté des autorités, elles informent que cette évacuation est due à l’état de dégradation des immeubles.

Laisser un commentaire