Contribution : « La faiblesse de Sonko, c’est sa communication », (par Baba Gallé Diallo)

Contribution : "La faiblesse de Sonko,

Depuis quelques temps, M. Ousmane Sonko, le leader de Pastef fait le buzz politique. Il est au cœur de l’actualité politique. Plusieurs journaux le mettent à la UNE. Ce qui est très bien pour un homme politique qui a besoin non seulement d’avoir une existence médiatique mais aussi d’exister dans l’esprit des gens.

Cependant, cette recherche frénétique de good buzz politique, qui peut être consciente ou inconsciente, n’est pas sans risque pour son auteur exposé fatalement au bad buzz.

Apres avoir analysé, quelques interventions médiatiques de M. Ousmane Sonko, depuis la sortie de son livre « Solutions » jusqu’à sa dernière conférence presse ce Mardi 16 Octobre 2018, je me suis posé la question ci-après : est-ce qu’il a un pool de communicants qui lui conseille, qui lui élabore ses discours et qui lui fait ses fiches techniques avant ses interventions médiatiques ?

Je suis arrivé par déduction à la conclusion. Si M. Ousmane Sonko, a un pool de communicants, dans ce cas, on peut expliquer la faiblesse de sa communication par deux choses. Soit, le pool de communicants  fait très bien son boulot, il ne les écoute pas et il ne les suit pas, soit il ne fait pas son travail et laisse M. Ousmane Sonko se débrouiller tout seul.

Si M. Ousmane Sonko n’a pas de pool de communicants, il a intérêt a en constitué un pour améliorer sa communication, sinon politiquement,  il va sans nul doute, détruire tout ce qu’il a eu à construire durant de ces dernières années.

Malheureusement, les erreurs de communication de M. Ousmane Sonko le leader de Pastef se multiplient et provoquent des réactions hostiles à son égard jusqu’à un niveau insoupçonné dont il est le seul responsable. Ce qui laisse penser que derrière le discours politique, il n’y a pas un plan de communication articulé et cohérent.

Lors du lancement de sa campagne de parrainage à la place de la Nation au mois d’Aout 2018, M. Ousmane Sonko a dit  (réf document vidéo You tube) je le cite « aucun sénégalais conscient ne votera pour Macky Sall en 2019 ».

Je crois que son discours était improvisé. Si ce n’était pas le cas, il aurait pris connaissance et mesurer la gravité de son propos. Et il n’allait jamais dire cela. Par ailleurs, j’ai l’impression que le ressentiment qu’il garde contre le Président Macky Sall  affecte malgré lui, par moment, sa lucidité. C’est tout à fait normal. Cependant, s’il n’oublie pas son limogeage de la fonction publique (qu’il impute au Président Macky Sall), cela va conditionner son discours politique.

Qui peut me dire combien de citoyens-électeurs vont voter pour le Président Macky Sall candidat à sa propre succession à la Présidentielle de 2019?

Dans une vidéo circulant dans le net (réf Seneweb vidéo) M. Ousmane Sonko dit je le cite « Tous les Présidents du Sénégal, de l’indépendance à nos jours méritent d’être exécutés…..Tous les politiciens sont des criminels. Et pour cause, il ajoute « le niveau de souffrance des populations alors qu’on a un énorme potentiel et de réelles capacités dans ce pays, est inadmissible »

Dans cette intervention, l’émotion a largement l’emportée sur la raison.  La douleur, la souffrance et la mort sont entrées dans le monde avec le péché d’Adam et Eve  pour nous les croyants. Sans vouloir la justifier, elle est coexistentielle à la condition humaine.

Si tous les politiciens sont des criminels, comment peut-il échapper à ce jugement de valeur que lui-même a fait en tant que le leader de Pastef ?

En conférence de presse (réf document Dakar actu du 16 Octobre 2018) M. Ousmane Sonko dit je le cite «  je me suis entretenu au téléphone avec Me Abdoulaye Wade. Lui à Dubail, moi au Sénégal. Il m’a autorisé à dire «  qu’il  est de tout cœur avec moi et en phase avec mes convictions et le combat patriotique que je mènes au Sénégal. Il m’a dit que je lui rappelle ses quarante ans »

En effet, lors qu’un parti politique ou un mouvement politique cherche ou noue une  alliance avec un autre parti, c’est tout à fait légitime. Dire que Me Abdoulaye Wade est en phase avec lui est personnellement réconfortant pour M. Ousmane Sonko surtout au moment il est attaqué politiquement de tous les cotés. Cependant, je pense, à mon humble avis, qu’il n’a aucun intérêt politique à tirer d’être politiquement en phase avec Me Abdoulaye Wade.

Au total, ce que le leader de Pastef M. Ousmane Sonko et Me Abdoulaye Wade ont en commun, c’est le fait d’être tous les deux dans l’opposition et d’avoir le même adversaire politique à qui il impute la responsabilité de tous les maux qui les assaillent (Pour l’un, c’est  le Président Macky Sall qui a emprisonné son fils Karim et qui veut l’émécher de se présenter à la Présidentielle de 2019 et pour l’autre, c’est lui qui l’a limogé).

Etre en phase avec Me Abdoulaye Wade sur le combat patriotique qu’il mène au Sénégal, j’estine, ne peut être un objectif politique recherché par M. Ousmane Sonko le leader de Pastef. Ce que je crois, ce qu’il doit plutôt rechercher, c’est d’être en phase avec le peuple sénégalais. Car, c’est lui seul qui détient le pouvoir, le vrai pouvoir, dans une démocratie. Donc, il faut être en phase avec lui pour être élu Président de la république.

Vive le Sénégal !

Vive la République !

 

Par Baba Gallé DIALLO

Email : babadediana@gmail.com

Laisser un commentaire