Birahim Seck : « le Président Sall ne doit pas nous imposer la libération de Karim Wade sans qu’il paie ce qu’il doit aux Sénégalais »

Birahim Seck : « le Président Sall ne doit pas nous imposer la libération de Karim Wade sans qu’il paie ce qu’il doit aux Sénégalais »

Le coordonnateur général du Forum civil, Birahhim Seck, s’invite au débat sur l’éventuel retour de Karim Wade agité depuis les retrouvailles entre Me Abdoulaye Wade et son successeur le Président Macky Sall. Dans une interview avec le quotidien « L’Observateur », il déclare que « le Président Sall ne doit pas nous imposer la libération de Karim sans qu’il paie ce qu’il doit aux Sénégalais ». Car, souligne-t-il, « se serait un mauvais exemple pour nos enfants ». 

«Il faudrait rappeler que Karim Wade doit au trésor public plus de 138 milliards F CFA. Cet argent ne doit pas passer par pertes et profits. L’émotion ne doit pas primer sur l’avenir de plusieurs générations. Il n’’est pas dit que parce que le Président Macky Sall est demandeur d’une entente politique qu’on ne doit pas se rappeler le passé », avance-t-il.  

Il estime que : « Le Président Sall ne doit pas nous imposer la libération de Karim Wade sans qu’il paie ce qu’il doit aux Sénégalais. Karim Wade doit payer, comme d’ailleurs d’autres doivent rendre des comptes ». 

À l’en croire, aucun chef d’Etat ne doit cautionner une criminalité économique et financier. Car, dixit-il, « c’est même donner un mauvais exemple à nos enfants dans leur relation avec les biens publics ».  

 Birahim Seck demande par ailleurs, au Président Sall « d’arrêter de protéger les 25 personnes qui étaient sur la liste du Procureur près la Crei (Cour de répression et de l’enrichissement illicite) et d’autres épinglés dans les rapports sur la gouvernance ».  

Mr Seck de conclure : « Aminata Touré doit aussi nous édifier sur les 200 milliards « recouvrés » par l’Etat dans le cadre de la traque ».

Laisser un commentaire