Arrestation de Barthélémy Dias : Me El Hadji Diouf précise les propos du maire et exige sa libération

Arrestation de Barthélémy Dias : Me El Hadji Diouf

Peu après le verdict du juge Lamote sur le procès du maire de Dakar, Barthélémy Dias a soulevé des propos. Alors qu’il était en direct sur le plateau de DakarActu, les forces de l’ordre ont entouré les locaux du journal. Du coup, il a été mis aux arrêts. Son avocat, Me El Hadji Diouf apporte des éclairages sur les propos de son client et affirme qu’il est poursuivi pour outrage aux magistrats et offense au chef de l’Etat.

« On lui reproche d’avoir offensé le chef de l’Etat, d’avoir outragé les magistrats, d’avoir appelé à l’insurrection. Mais M. Barthélémy Dias s’est expliqué. Il m’a fait comprendre qu’il n’a insulté aucun magistrat, qu’il s’est exprimé en Français, malheureusement au Sénégal les gens ne maîtrisent pas la langue de Molière. Il n’a pas insulté le juge Lamotte. Donc, il n’y a pas d’outrage à magistrat. Deuxièmement il n’a pas appelé à l’insurrection mais plutôt à la mobilisation comme l’avait fait Macky Sall le 23 juin devant l’Assemblée nationale« , a dit Me El Hadji Diouf sur la Rfm. Selon lui, il appelle à une mobilisation pour dire non, « c’est le rôle des hommes politiques quand ils ne sont pas d’accord » .

Regardez cette vidéo juste après le verdict

Barthélémy Dias serait-il allé loin dans ses déclarations ?

En tout cas, Me El Hadji Diouf pense tout le contraire et considère que son client n’a offensé aucun magistrat. « Quel magistrat il a offensé? », se demande-t-il.

« Il faute que ce magistrat là dise que  »c’est moi qui suis concerné, que c’est moi qui suis outragé… » Si un magistrat porte plainte et dit que  »c’est moi qui suis concerné », il n’a qu’à le prouver. On ne peut pas le poursuivre. Mais quelqu’un peut donner son avis sur n’importe quel corps dans ce pays. Il n’y a aucun corps au dessus de la loi. Il n’a pas sali tout le corps, il n’a pas insulté tous les magistrats« .

Par ailleurs, il estime que son client sera libéré car c’est un « homme politique, un opposant de surcroît » . « Nous sommes en démocratie » , conclut-t-il.

Laisser un commentaire