Après avoir heurté mortellement un enfant de 3 ans: Ndiaye se confie depuis sa garde à vue

Le comédien Ndiaye est effondré. « Ma vie est complètement bouleversée, j’ai envie de mourir », souffle-t-il d’une voix triste, ce dimanche, alors qu’il est en garde à vue au commissariat de police de Pikine pour avoir fauché mortellement un enfant avec sa voiture.

Le drame a eu lieu hier, samedi 5 mai, à Pikine. Selon le récit de Ndiaye, c’est en voulant éviter de s’enliser dans le sable qu’il a appuyé sur l’accélérateur et heurté le garçon de 3 ans dont le nom, Abdoulaye, revient en boucle dans la tête du comédien.

« Il était trop petit. Je ne l’avais pas vu, se confond-t-il en remords. Depuis hier, je n’ai pas dormi. Je ne retrouve pas le sommeil. Je revois toujours les derniers instants de bébé Abdoulaye. »

La victime s’appelait Abdoulaye Diallo. Lorsque Ndiaye l’a heurté, il n’est pas mort sur le coup. S’engage juste après une course contre la montre qui a mené le comédien, qui s’est chargé de l’évacuer lui-même, d’abord à l’hôpital de Pikine et ensuite à Le Dantec où il reçoit les premiers soins. C’est au cours du transfert de l’enfant à l’hôpital de Fann qu’il décède.

« Sur le chemin, il a appelé plusieurs fois sa maman. Il a aussi demandé de l’eau à boire », se rappelle Ndiaye. Qui assure être bien traité au commissariat de Pikine où il s’est rendu de son propre chef. Il est en garde à vue, mais pas en cellule. Et il reçoit beaucoup de soutiens.

« Youssou Ndour m’a appelé et a envoyé une forte délégation pour me soutenir. Mes amis, mes parents, mes fans et même le père du petit Abdoulaye est venu me témoigner de son soutien », confie Ndiaye à Seneweb.

 

Auteur: Seneweb news

Laisser un commentaire