Affaire Pape Faye: La mutation d’un escroc qui cherche à dissimuler son identité

Poursuivi par la clameur publique et accusé d’escroquerie par plusieurs plaignants, Pape Ndème Faye continue, l’insolence à la bouche, de pratiquer le seul métier qu’il sait faire: abuser de la confiance de ses compatriotes.

Après la publication de nos derniers articles le concernant et après avoir récolté des tonnes d’insultes et de menaces de poursuites judiciaires, Kéwoulo.com continue de faire son travail d’information. Et ce travail d’utilité publique paie, si l’on en croit ce résultat obtenu grâce à la vigilance d’un de nos lecteurs face à la détermination d’un dissimulateur qui veut changer d’identité pour mieux agir.

Samedi 3 Septembre 2016. Nous sommes à Boulogne Billancourt, dans la petite couronne parisienne. Réunis dans la salle qui leur sert de permanence nationale en France, les militants de l’APR, le parti au pouvoir au Sénégal, sont en conclave. Après quatre années aux affaires, les camarades de Ousmane Bop ont décidé de faire le bilan à mi mandat de Macky Sall et ont profité de l’occasion pour « dénoncer toutes les tares qui risquent de plomber » le règne de leur champion. Un à un, ils se sont  levés, ont pris la parole et renouvelé leur engagement à faire élire Macky Sall.

Soudain, dans cette foule où tout le monde se connaît, un inconnu pas tout à fait étranger au public a pris le micro. Il parle de son long compagnonnage avec le Président de la République du Sénégal, évoque son « ami » his Excellency Yahya Jammeh et demande à ses camarades de « serrer les rangs pour sauver le mandat du président. » Intrigué par la présence de ce grand et mince homme « aux dents de Kaolack« , un responsable des jeunesses apéristes se souvient avoir vu cette tête quelque part. Il interroge sa mémoire,  ça y est. Il a trouvé.

Sans aucun doute possible, cet intervenant qui parle, déblatére, tergiverse et fait tout pour convaincre son assistance lui rappelle quelqu’un. « Comme l’a dit Martel dans sa vidéo, il parlait beaucoup. Il parlait trop. Comme s’il savait que tout le monde doutait de ce qu’il disait, il insistait. » Nous a confiés un membre de l’APR. Soudain, prenant son courage à deux mains, le responsable interpelle le pédant : « Monsieur, vous ne vous appelez pas Pape Faye? »

« Bien sûr, lui répond  l’intrus babillard. Comment m’avez vous connu? » Demande-t-il au militant. Sans broncher, ce dernier lui répond l’avoir vu dans le témoignage de Martel Sarr qui dénonçait ses pratiques malveillantes. Etant pris à son jeu, il se rebiffe et déclare: « Au fait, je connais ce Pape Faye, il parait qu’il est en train de tuer les Sénégalais à Paris en les escroquant tous azimuts. Il parait qu’il habite Boulogne, mais ce gars il est en train de gâter le nom de tous les Pape Faye. » Dit-il sans brocher.

Douché par cette subite célébrité qui dessert ses activités, l’indélicat « ami » des présidents Sénégalais et Gambiens retourne à sa place. Il ne quittera cette chaise que lorsque la rencontre s’est terminée. « Quand on a levé la séance, on a demandé à tout le monde de laisser ses contacts pour leur envoyer le compte rendu de la rencontre. Lorsque ça a été le tour de Pape Faye, il a signé Ndiamé Faye et a donné une adresse email et son téléphone« .

Après avoir alerté la rédaction de Kewoulo.com sur ce subite changement d’identité qui pourrait tromper de futures victimes, ce responsable de l’APR a alerté ses camarades pour neutraliser « l’escroc de Dakar Tunis. »

 

La suite dans nos prochaines publications

Laisser un commentaire