Vatican : le n°3, George Pell accusé d’agressions sexuelles

Vatican : le n°3, George Pell accusé d'agressions sexuelles

Vatican : George Pell, le n°3, accusé d'agressions sexuelles
Vatican : George Pell, le n°3, accusé d'agressions sexuelles

Le numéro 3 du Vatican est dans mêlé dans un scandale d’agressions sexuelles déroulées depuis plusieurs années. Le cardinal George Pell, qui se trouve être le chef des finances du Vatican âgé de 76 ans, est devenu mardi le plus haut gradé catholique à être jugé pour des délits sexuels historiques.

Le prêtre qui a juré de combattre les accusations, a été impassible tout au long de l’audience dans la ville australienne de Melbourne qui lui a ordonné de faire face à un jury sur des accusations «multiples». Il dément catégoriquement toutes les accusations portées contre lui, mais la justice tranchera. « Non coupable », a déclaré le haut conseiller du pape François à haute voix et sans hésitation quand on lui a demandé son plaidoyer, une position qu’il a prise depuis sa première inculpation l’année dernière.

Il est accusé d’agressions multiples qui se seraient déroulées il y a de nombreuses années. La nature exacte des faits présumés n’a pas été dévoilée, les autorités se bornant à parler de « plaignants multiples ».

La magistrate de Melbourne, Belinda Wallington, s’est déclarée convaincue qu’il y avait suffisamment de preuves pour justifier un procès sur de « multiples » accusations. Une audience était prévue mercredi pour discuter d’une date de procès.

Pell, qui est entré dans la cour entourée par une présence policière importante, a été libéré sous caution à condition qu’il ne quitte pas l’Australie. Il a déjà remis son passeport. Les détails exacts et la nature des réclamations contre le chef des finances du Vatican, le Cardinal Pell, restent confidentiels, à part qu’ils impliquent des «plaignants multiples».

Laisser un commentaire