Urgent: Modou Yade, le mari de la disparue Lissa Tine arrêté par la Section de Recherches

C’est une exclusivité Kéwoulo. Au moment où ces lignes vous parviennent, votre premier journal d’investigation en Afrique de l’Ouest est en mesure de vous annoncer l’arrestation de Modou Yade, le mari de la disparue Lissa Tine de Réwou Mao. Pour rappel, cette jeune dame âgée de 22 ans avait disparu le 14 avril 2019 alors qu’elle avait quitté son Réfane natal, dans la région de Diourbel, pour venir rencontrer son ex-mari avec qui elle eu une fille. Le couple devait discuter de la pension alimentaire à allouer à la petite née de leur union.

Vue pour la dernière fois à Mbao, dans la banlieue dakaroise, où son mari a construit une nouvelle maison, Lissa Tine n’a plus donné de signe de vie depuis cette fameuse date. Et son père, qui a appris 48 heures plus tard la disparition de sa fille -puisque Ibrahima Tine vivait à Dakar-, a remué ciel et terre pour retrouver Lissa. Premier à avoir donné une piste, le chauffeur Aliou Faye de Réfane. Interrogé par Ibrahima Tine qui s’est transformé en un véritable enquêteur, Aliou Faye a déclaré que c’est lui qui avait transporté Lissa Tine de son village à la demande de Modou Yade. “En l’absence de Modou Yade, c’est le gérant de la quincaillerie qui m’a payé la somme de 25.000 F CFA représentant le prix du transport. Lissa m’avait engagé pour que je l’amène à Dakar et la ramène au village. Finalement, Modou Yade m’a fait savoir que Lissa ne rentrait pas.” Avait toujours déclaré Aliou Faye.

Interrogé à leur tour, les tenanciers de la quincaillerie qui fait face au domicile de Modou Yade à Mbao ont confirmé avoir accueilli la dame et avoir payé l’argent en question. « C’est Modou Yade qui nous a demandé de le faire », ont précisé les commerçants.  Ensuite, c’est Modou Yade qui est venu récupérer son ex épouse pour la faire entrer dans sa nouvelle villa. “Il y avait son gardien. Et il a demandé au vigile de quitter les lieux pour les y laisser seuls, avec son épouse.” Ont rapporté des témoins. Interpellé par le père de Lissa Tine, Modou Yade -qui s’est dit surpris par la disparition de son ex épouse- a soutenu n’avoir jamais vu Lissa. Ensuite, il a laissé entendre que, après l’avoir vu, «Lissa Tine est repartie vers une destination inconnue. »

Trouvant tout cela suspect, Ibrahima Tine a saisi la Section de recherches de la gendarmerie à Colobane pour “trafic de personne et enlèvement.” A la suite de l’enquête diligentée par les hommes du commandant Abdou Mbengue, Modou Yade a été arrêté à l’été 2019 et présenté au parquet. Auparavant, il s’était absenté du territoire national alors qu’il était convoqué par les pandores. Et s’était offert le luxe d’aller visiter le Mali, le Burkina et la Côte d’Ivoire ou la Guinée “pour se blinder mystiquement.” Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, alors que Lissa Tine était toujours introuvable, le parquet a remis Modou Yade en liberté et «classé le dossier sans suite.»

Choqué par cet acte du parquet, Ibrahima Tine s’est attaché les services de Me Assane Dioma Ndiaye et s’est constitué partie civile, en portant plainte au niveau du juge d’instruction. Cette fois-ci, les chefs d’inculpation visés sont «l’enlèvement et la séquestration.» Le juge Mamadou Seck, du 8eme cabinet, qui a hérité de l’affaire n’a pas posé de grands actes dans le dossier. Entre temps, l’affaire Adji Sarr -du nom de cette masseuse qui accuse l’opposant Ousmane Sonko de viols multiples et de menaces de mort- intervenue deux ans plus tard va montrer que la justice sénégalaise, quand elle le veut, sait être rapide. Et ferme. «Le juge avait envoyé une délégation judiciaire à la Section de Recherches. Seulement la réquisition n’a pas été exécutée. » Ont confié à Kéwoulo des sources judiciaires gênée aux entourloupes par la gestion de ce dossier.

Conscient que seule une médiation du sort de sa fille pouvait faire bouger le dossier Lissa Tine, puisque désormais c’est un dossier avec un numéro, Ibrahima Tine s’est lancé dans une opération généralisée de dénonciation. Aidé en cela par toute la population de Réfane, de Réwou Mao et de nombreuses voix autorisées du Baol. Finalement, c’est tout de concert de dénonciations qui a permis au juge Abdoulaye Assane Thioune -qui a hérité du 8eme cabinet à la suite du départ de Mamadou Seck-, de poser le premier grand acte de ce dossier en envoyant une nouvelle délégation judiciaire à la Section de Recherches. Après son arrestation dans la journée de ce mardi, Modou Yade a passé sa première nuit en garde à vue sous la surveillance des hommes du capitaine Alioune Ndiaye. Il rejoindra certainement une maison d’arrêt et de correction dans les heures qui suivent.

Laisser un commentaire