Urgent: Elargis de prison, deux Sénégalais en provenance du Congo sont attendus à Dakar

Urgent: Elargis de prison, deux Sénégalais en

L'officier Congolais montant le drapeau Sénégalais dans le mémorial
Texte alternatif de la bannière

Ils s’appellent A. Sall et O. Konté et ils ne vont pas tarder à fouler le sol sénégalais, après plusieurs années d’absence du territoire national. Immigrés clandestinement à Brazzaville, ces deux compatriotes ont été interpellés par la police congolaise au moment où ils s’apprêtaient à traverser la frontière gabonaise.

Auditionnés par la police, ils ont été mis en détention pour le délit de tentative d’immigration clandestine. « C’est dans le grand nord du Congo, à Ewo, qu’ils ont été mis en prison. Puisqu’ils n’ont pas de famille là bas et comme les autorités consulaires du Sénégal n’avaient pas été informées, ils ont été rapidement jugés et condamnés à une peine d’un an de prison ferme et au paiement d’un million de F CFA« , a soutenu une source associative sénégalaise de Brazzaville.

A Lire aussi: Société: On en sait un peu plus sur le Sénégalais tué au Congo

Emprisonnés dans le grand nord, ces compatriotes, sur qui les autorités congolaises n’ont trouvé aucun document d’identification, ont réussi à contacter des amis, à eux, résidant à Brazzaville. « C’est à partir de ce moment-là que nous avons alerté l’ambassadeur afin qu’elle intervienne. Et, grâce aux bonnes relations que notre maman -l’ambassadeur Batoura Kane, NDLR- a dans ce pays, les autorités congolaises ont accédé à sa demande », a soutenu la source associative sénégalaise. Pour permettre à ces détenus de bénéficier de l’assistance consulaire et de la solidarité de leurs compatriotes de Brazzaville, A. Sall et O. Konté ont été transférés dans la capitale économique du Congo. « Et, c’est le ministre congolais de la justice qui a payé, de sa poche, leur frais de transfèrement de Ewo à Brazzaville. » Soutient-on du coté du gouvernement congolais.

A lire aussi: Urgent: Le Sénégalais Mamadou Khassimou Dia a été tué ce matin au Congo

Conscient de la vulnérabilité de ses compatriotes en prison, le personnel de l’ambassade du Sénégal a mis la main à la poche pour envoyer nourritures et produits de nécessité à nos compatriotes. Sensibles à cet élan de solidarité des Sénégalais, les autorités congolaises ont aussi contribué à faciliter le séjour de nos compatriotes emprisonnés, en leur permettant de disposer d’une cellule individuelle, uniquement réservée à eux deux. Ensuite, sur demande de l’ambassadeur, les Congolais ont accepté de libérer nos deux compatriotes. « Mais, puisqu’ils n’ont pas de papiers et séjournaient irrégulièrement au Congo, ils doivent quitter le territoire congolais. »Ont confié des sources consulaires sénégalaises.

A lire aussi: Immigration: Des milliers de Sénégalais menacés d’expulsion du Congo Brazzaville

Cette porte inespérée de sortie du purgatoire, montrée par les Congolais, les Sénégalais ne l’ont pas fermée. C’est ainsi qu’en moins d’une semaine, nos compatriotes ont mis la main à la poche. Grâce à l’extraordinaire sens de la solidarité, dont seuls les Sénégalais de l’extérieur, ont le secret, des billets d’avion leur ont été achetés. Et c’est à la vue de ces billets que les autorités congolaises ont accepté de libérer nos compatriotes, sans toutefois manquer de les conduire jusqu’au pied de l’avion d’Air Mauritanie qui a quitté Brazzaville cet après midi. Grace à ce succès diplomatique, A. Sall et O. Konté ont échappé à un éreintant et dangereux séjour carcéral; emprisonnement dont ils pourraient ne pas sortir indemnes.

Laisser un commentaire