Urgent: Des centaines de fans de DJ Arafat encerclent une clinique d’Abidjan et refusent qu’il soit déclaré mort

Urgent: Des centaines de fans de

C’est à une situation d’insurrection que fait face les fonctionnaire de police de la capitale ivoirienne. Appelés en renforts, au service de sécurité de la clinique Pisam, les policiers, débordés par la foule de sympathisants, craignent désormais que ce qui n’était considéré que comme une manifestation de soutien ne se transforme en une émeute. En effet, depuis que les médias ont annoncé l’évacuation de DJ Arafat vers cette structure sanitaire, ils sont des dizaines de fans à converger vers la clinique. Et désormais ils ne veulent pas croire que leur star ne soit plus de ce monde.

Ambiance devant l’hôpital pour DJ Arafat

Gepostet von Abidjan.net am Montag, 12. August 2019

DJ Arafat est bel et bien mort. Si le doute avait été permis suite aux communiqués mensongers des services de presse de la star du coupé décalé et que l’appel lancé par Molaré, invitant les populations à prier pour « DJ Arafat plongé dans un profond coma » avaient permis d’entretenir un mince espoir, les communiqués de la RTI, la télévision publique du pays, comme la confirmation du décès par le ministre de la culture, Bandama Maurice, ne devraient laisser aucun doute à des gens raisonnables et soucieux de connaitre la vérité. Mais, au pays de la Kpapatoya, des titrologues et des rumeurs complotistes, les vérités ne sont jamais facilement acceptées.

Alors que c’est dans un piteux état que la star avait été ramassée ce matin suite à un accident de moto, et que des vidéos circulant sur le net montraient plutôt son cadavre qu’un corps blessé, des dizaines de jeunes ivoiriens ont décidé de prendre d’assaut la polyclinique où a été administré, en urgence, celui qui est devenu l’espoir de toute une jeunesse. Comme ils l’avaient fait pour Stéphane Hamidou Doukouré, le père du Coupé décalé, plus connu sous le nom de Doug Saga, mort le 12 octobre 2006 à Ouagadougou, dont l’annonce du décès a conduit à des hystéries collectives, cette vérité qu’ils attendent du sort de leur étoile peut être tout sauf la mort de DJ Arafat.

PARTAGER
Article précédentCulture: DJ Arafat, la star ivoirienne du coupé décalé est mort la nuit dernière
Article suivantRevue de presse Wolof Zik Fm du Mercredi 14 Août 2019 avec Ahmed Aidara
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

LAISSER UN COMMENTAIRE