Urgent: Barthélémy Diaz, Ousmane Sonko et Malick Gackou en garde à vue au commissariat central de Dakar

Le jugement de Barthélémy Diaz prévu ce jour devant la cour d’Appel de Dakar a eu des rebondissements. Attendu devant la barre pour répondre des coups mortels portés à Ndiaga Diouf, le maire de Sicap Mermoz n’a pas pu accéder au tribunal de Dakar. Pendant ce temps, le tribunal a fait savoir qu’il renvoyait l’affaire au 1er décembre 2021.

Comme en mars dernier avec Ousmane Sonko dans l’affaire Adji Raby Sarr, des policiers lui ont interdit le choix de son itinéraire et lui ont intimé l’ordre de prendre un autre chemin. Une injonction que Barthélémy Diaz accompagné de Ousmane Sonko et de Malick Gackou ont refusé de suivre. Face à cette situation, les policiers les ont chargé, obligeant les leaders de l’opposition à entrer dans une maison de la rue 7 angle Blaise Diagne, à la Médina. Encerclés dans cette rue, c’est plus de deux heures après leur arrivée à la Médina que les policiers sont entrés dans cette cour pour extraire les leaders, accompagnés de leurs gardes rapprochés.

Si quelques accompagnants arrêtés par la police sont signalés au camp Diassé de Dakar, Ousmane Sonko, Malick Gackou et Barthélémy Diaz ont été localisés au commissariat central de Dakar par des reporters de Kéwoulo. Au moment où ces lignes sont écrites, ils sont rejoints par leurs avocats Me Clédor Ciré Ly, Cheikh Khoureïssy Ba, Bamba Cissé, Moussa Sarr et compagnie. Et, aucune charge, n’a pour le moment, été retenu contre eux même si à Kéwoulo nous croyons que le parquet pourrait viser le trouble à l’ordre public, la manifestation non autorisée sur la voie publique. Les mêmes chefs d’inculpation retenus contre le leader de Pastef au lendemain de son interpellation du 3 mars 2021.

Laisser un commentaire