Me Khoureychi Ba sur l’affaire Barth : «Si à Dieu ne plaise Dakar ou le Sénégal brûle, on ne sait que trop entre quelles mains…

Sa dernière sortie intitulée « Barthélemy Dias dans l’œil du cyclone ! » avait suscité beaucoup de réactions de part et d’autre. Elle avait même poussé le Procureur général à monter au créneau pour « rétablir la vérité » et aller à contre-courant contre les dires de Me Koureïchi Ba. Mais, l’avocat de Barthélemy Dias semble n’avoir cure de tout ce tollé suscité par sa réaction quelques heures après l’annonce de la convocation de Barthélémy Dias devant la Chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Dakar, aujourd’hui mercredi 10 novembre 2021, puis renvoyé au 1ier décembre. Le Témoin

Le teigneux avocat est revenu à la charge pour faire savoir que « la vérité attend et le mensonge est pressé. » « Je persiste, je signe deux fois et je souligne trois fois : Barthélémy Dias est dans l’œil du cyclone ! Cette formule, semble-t-il, a provoqué une crise d’urticaire chez certain sicaire, petite frappe qui ne mérite aucun autre commentaire de ma part.

Cela dit, je n’ai pas versé dans la communication d’influence. Ni travesti les faits. Encore moins menti. Ou manipulé qui que ce soit, comme veut le faire accroire ce commissionnaire prospère qui n’est en fait qu’un vil mercenaire n’ayant pas supporté l’ivresse du passage trop brutal de la sacristie à la chaire. Mais qui vivra tôt ou tard dans sa chair les affres des mauvais actes qu’il a eu à enfiler le long de son parcours tortueux », soutient l’avocat de Barthélemy Dias.

Pour l’histoire, le 07 Juillet 2021, Me Ba souligne qu’il n’était pas devant « la Chambre correctionnelle 3 de la Cour d’Appel, contrairement à notre client prévenu qui avait bel et bien comparu, assisté par un autre excellent confrère, mais n’était pas resté pour connaître la date de renvoi. »

Me Khoureychi Ba de marteler en ces termes : « Il est donc légitime que je marque ma surprise pour ce qui s’est passé ce 04 Novembre. Tout comme d’ailleurs Barthélémy DIAS, qui a su le mieux décrire pour l’avoir vécue l’ambiance de cette audience précitée du 07 Juillet. Notre bonne foi à tous les deux est manifeste. Et c’est ce qui importe. »
« Si à Dieu ne plaise Dakar ou le Sénégal brûle un jour, on ne sait que trop entre quelles mains… »

Pour le reste, Me Khoureychi Ba a tenu à rassurer les uns et les autres, « au premier rang desquels l’honorable Procureur Général qui a su rallier sans effort et au fil de toutes ces décennies passées toutes les estimes, tous les respects au sein de notre famille judiciaire à force d’exceller dans l’honnêteté et le sens aigu de la dignité, qui a pu hélas être berné ou mal renseigné …et au dernier rang desquels ce chef en sorcellerie et mythomane zélé qui ne jaspine que lorsque la télécommande est activée pour lui passer une commande publique en procédure d’urgence : je ne suis pas et ne serai jamais un pyromane. »

« Si à Dieu ne plaise Dakar ou le Sénégal brûle un jour, on ne sait que trop entre quelles mains seront retrouvés la mèche et le briquet … A bon entendeur salut. Allons seulement ! La vérité n’a pas fini de lacer ses chaussures que le mensonge a fait le tour du monde », conclut l’avocat de Barthélemy Dias. Sacré Me Cheikh Khoureychi Bâ et chapeau bas pour cette parfaite maîtrise de la langue de Molière !

Le Témoin

Laisser un commentaire