Urgent: Abou Mouhamed Ndiaye, le présumé violeur de la petite Mécquoise placé sous mandat de dépôt

L’entretien tant redouté a été de très courte durée. Abou Mouhamed Ndiaye, l’homme accusé d’avoir abusé de la gamine mécquoise va passer sa première nuit en détention à la prison du Cap Manuel de Dakar. Il a été placé sous mandat de dépôt par le procureur de la République après son face à face avec les parquetiers.

Entendu dans le cadre des viols répétés dont a été victime une gamine sénégalaise de la Mecque -11 ans-, Abou Mouhamed Ndiaye a été arrêté hier jeudi par la Section de Recherches de Colobane et déféré ce vendredi matin. Après avoir été auditionné par le procureur, il s’est vu notifié son placement sous mandat de dépôt. Il va devoir répondre des crimes de viols et de pédophilie. Âgé de 31 ans, Abou Mouhamed Ndiaye n’est pas en terre inconnue dans le milieu carcéral.

Il avait été arrêté à Saint-Louis et détenu pour une affaire similaire dans le passé. Mais lui, prétend que c’est pour une simple affaire de vol de moutons qu’il avait été arrêté.” A soufflé à Kewoulo une source qui a fréquenté Abou Mouhamed Ndiaye à la Macque et qui a été choqué de voir le mis en cause garder toujours les photos de la gamine comme de sa mère dans téléphone. “Il les montre à tout le monde ici. Avant sa convocation à Djeddah comme après qu’il soit revenu chercher ses affaires pour rejoindre le Sénégal. C’est un vrai malade.” A regretté cette source qui dit avoir pensé à ses propres filles quand elle a vu les photos de cette petite mécquoise.

Pour sa défense, à l’enquête préliminaire de la gendarmerie comme devant le parquetier, Abou Mouhamed Ndiaye, assisté de Me Yaré Fall, a farouchement nié les faits. Mais, les conclusions médicales comme les récits circonstanciés faits part la gamine et par son grand-frère qui a, une fois, assisté aux sévices sexuelles subis par sa sœur, ont été terribles pour lui. De son côté, la mère de la fillette n’a pas encore réagi à cette arrestation et à ce placement qu’elle attendait depuis longtemps. Et elle n’a pas non plus commis d’avocat pour l’assister; même si l’association des femmes juristes a décidé de l’accompagner dans son combat pour l’honneur de la petite mécquoise.

PARTAGER
Article précédentMaroc Sénégal : Voici le onze d’Aliou cissé
Article suivantEn direct: Suivez le match amical du Sénégal le contre Maroc
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire